29 décembre 2023 à 8h42 par Maxime MARTINEZ

SMIC, voiture, tri des déchets... ce qui change au 1er janvier

Le 1er janvier est souvent l'occasion de revalorisations d'aides, de modifications importantes pour la vie quotidienne,... RCA vous les détaille avant de passer à la nouvelle année.

Des billets en euro
Des billets en euro
Crédit : Pxhere / CC

Qui dit nouvelle année dit revalorisation de certains minimas sociaux. Ainsi, le SMIC est revalorisé avec une augmentation de 1,13% en plus soit 15 euros nets en plus par mois au 1er janvier. Pour les retraités, après la revalorisation des retraites complémentaires en novembre, la pension de base de la Sécurité sociale augmente de 5,3%.

Certains tarifs augmentent aussi comme le prix du timbre qui passe à 1,29 euro, soit 13 centimes de plus. Quant aux transports, après Nantes et Rennes en juillet et La Rochelle en décembre, les tarifs des bus et des VélYcéo augmentent à Saint-Nazaire, où le prix de l’abonnement mensuel prend deux euros et le ticket dix centimes.

Permis, points, bonus... de nombreux changements pour la voiture

Premier changement majeur pour les jeunes français, le permis pourra désormais être obtenu dès 17 ans. Une réforme voulue pour renforcer la mobilité des jeunes et promouvoir l’alternance.

Autre révolution, pour les petits excès de vitesse, inférieurs à 5 km/h, il n’y a plus de retrait de points. Par contre, l’amende est maintenue.

Au niveau des aides, le bonus écologique est désormais restreint. Les véchicules construits en dehors de l’Europe ne sont plus éligibles et le bonus est raboté de 1.000 euros pour les ménages les plus aisés. Dans le même temps, le malus est durci et élargi à plus de véhicules polluants.

Un nouveau chèque carburant de 100 euros par véhicule sera aussi proposé dans les prochains jours pour les plus modestes. Enfin, une offre de voitures électriques en location longue durée à 100 euros par mois pour les ménages les plus modestes a été lancée par le gouvernement.

Quand au prix des cartes grises, s’il n’évolue pas en Pays de la Loire, il prend quatre euros en Bretagne pour s’établir à 55 euros par cheval fiscal.

Prim'Rénov, PEL, compost... des modifications pour votre logement

Concernant le logement, une prime de 5.000 euros par logement est instaurée pour les propriétaires qui mettent en location leur bien vacant ou leur résidence secondaire dans des territoires ruraux. L'attribution des aides pour Ma Prim' Rénov sera aussi modifié avec un accompagnement renforcé pour les rénovations d'ampleur pour les logements classés F ou G. Le montant des aides va aussi augmenter et pourra atteindre 90 % de prise en charge des travaux pour les revenus très modestes, avec un plafond compris entre 40.000 et 70.000 euros. 

Les personnes qui ouvriront un Plan Epargne Logement à partir du début de l'année bénéficieront d’un taux de rémunération augmenté à 2,25% contre 2% actuellement. Pour les détenteurs actuels d'un PEL, cette modification n'a aucun impact puisque l'augmentation ne concerne que les nouveaux contrats.

La première révolution concerne nos poubelles. Les déchets alimentaires ne sont plus autorisés à être jetés avec les ordures ménagères. Il faut donc installer une solution de compost ou de tri. Certaines collectivités proposent des solutions avec des composteurs fournis gratuitement ou non.

Nutriscore, France Travail, ... des changements dans la vie quotidienne

Pour les personnes qui recherchent un emploi, France Travail remplace Pole Emploi. Un changement de nom que le gouvernement souhaite allier à des moyens renforcés pour ce nouveau réseau pour l’emploi. Dans le même temps, les deux millions d'allocataires du RSA seront soumis à au moins 15 heures d'activité obligatoires par semaine.

Dans nos assiettes, le Nutriscore se durcit en cette nouvelle année. La méthode de calcul change pour coller à la véritable réalité nutritionnelle des produits. Les produits les moins gras, les plus complets et riches ou les moins salés seront désormais avantagés.

Enfin, pour toute cette nouvelle année, il sera possible de continuer d’utiliser les chèques restaurant pour l’achat des produits alimentaires. Cette mesure provisoire installée lors du Covid-19 est prolongée pour un an.

ÉconomieTransports


Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA