Loire-Atlantique

Soupçons d'abus sexuels à la mairie de Saint-Nazaire : l'élue victime présumée démissionne

26 juin 2019 à 10h13 Par Valentin ESTEVE
De gauche à droite, Sarah Trichet-Allaire, Gaëlle Betlamini Da Silva, Gaëlle Bénizé

Gaelle Betlamini Da Silva a remis sa démission au maire de Saint-Nazaire David Samzun.

"La situation devient humainement intenable". La victime présumée de l'affaire des soupçons d'abus sexuels à la mairie de Saint-Nazaire démissionne. Gaelle Betlamini Da Silva a remis ce mercredi sa démission au maire David Samzun. Dans un communiqué transmis par son avocate, elle se dit "blessée, meurtrie par la violence déchaînée, les mensonges". "En démissionnant, je me protège" dit-elle, en remerciant ses collègues, hommes et femmes qui l'ont écouté.

L'affaire a été révélée en mai par un collectif de 10 élues. Aujourd'hui, il n'y a aucune enquête ouverte pour ces faits présumés. 

L'adjoint visé à lui porté plainte pour diffamation contre Laurianne Deniaud, qui a été l'une des premières à dénoncer ces faits supposés.