8 décembre 2023 à 17h59 par Maxime MARTINEZ

Montoir-de-Bretagne: le témoignage de Thierry Noguet, menacé de mort

Beaucoup de maires sont victimes de menaces. Près de 70% dans toute la France. Thierry Noguet, le maire de Montoir-de-Bretagne, fait partie des victimes. Il témoigne sur RCA.

Thierry Noguet, maire de Montoir-de-Bretagne
Thierry Noguet, maire de Montoir-de-Bretagne
Crédit : Thierry Noguet / LinkedIn

Vous vivez déjà sous protection policière depuis le mois d'octobre dernier, après avoir reçu des courriers menaçants après vos prises de position concernant l'usine Yara France. Vous avez encore reçu un mail très menaçant ?

Tout à fait. J'ai reçu un mail sur la boîte mail de la mairie qui me menaçait des pires choses. Autant les autres messages étaient "plus light", si on peut dire ça. Celui-ci est vraiment abject, mais bon, c'est comme ça.

Comment vous avez réagi à la lecture de de ce message ?

Déjà un sentiment de dégoût au départ quand on lit ce message.  Quand on a une fonction de maire, on imagine plein de choses sauf ça. C'est une agression purement gratuite. Alors ce n’est pas physique, mais moralement, on en prend un coup. Et après ? Le naturel revient et puis on y va, on ne baisse pas les bras.

Thierry Noguet invité du journal de 7 heures de RCA
Thierry Noguet invité du journal de 7 heures de RCA
Crédit : Thierry Noguet invité du journal de 7 heures de RCA

Vous parlez d’un mail "gore et abject". Que disait ce mail ?

Je me refuse à à communiquer là-dessus, simplement ce que je peux vous dire, c'est que par rapport à l’actualité internationale, je pense que ce message aurait pu être écrit par quelqu'un de chez Daesh ou d'Al-Qaïda.

Quelle est votre vie quotidienne actuellement ? Comment ça se passe ?

J'ai suivi les préconisations de la gendarmerie. Il y a un gendarme spécialisé dans la sécurité qui est venu de Nantes inspecter mon domicile pour constater les points faibles, etc. Donc on a mis en place des dispositions. C'est digne d'un film de James Bond, mais je fais attention au niveau de mes circuits en voiture que j’ai changé. C'est un peu flippant mais bon, on s'adapte hein.

Vous attendez quoi de l'État ?

Non, j'entends enfin, franchement, je n’attends rien de l'État. Après j'attends de la justice que si on retrouve l'auteur de ces messages malveillants, qu’il y ait des sanctions exemplaires parce que moi je crains pour la démocratie, en 2026, pour les prochaines élections municipales. Est-ce qu'on aura suffisamment de de candidats ? Voilà, c'est la question essentielle que je me pose.

Loire-AtlantiquePolice-JusticePolitique


Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA