Actualités Pays-de-la-Loire 

8 décembre 2015 à 8h43 par Valentin Esteve

Y a-t-il eu fraude lors du premier tour des élections régionales à Nantes ?

C'est en tout cas l'avis de Laurence Garnier, tête de liste d'union de la droite et du centre en Loire-Atlantique.

RCA
Crédit: -

Laurence Garnier dénonce ce début de semaine une triche lors du premier tour des élections régionales. Selon la femme politique, tête de liste d'union de la droite et du centre en Loire-Atlantique, dans certains bureaux de vote, des électeurs ont souligné l'absence de bulletin pour Bruno Retailleau.

 

"Un électeur a fait remarquer qu'il manquait les bulletins (Retailleau) sur la table de décharge (à 16h00)" peut-on lire sur un procès-verbal rédigé en fin de soirée électorale dimanche, au bureau de vote 121. Plusieurs autres bureaux seraient également dans cette situation.

Laurence Garnier demande de fait l'annulation des résultats de ces bureaux, et appelle à la vigilance lors du second tour, dimanche prochain.

 

Rappelons qu'à Nantes, c'est la liste de gauche de Christophe Clergeau qui est arrivée en tête avec 36,22% des voix.

 

"Les propos de Mme Garnier sont inacceptables" dit la mairie de Nantes.

 

Ce mardi matin, l'agglomération a tenu à réagir aux propos de Laurence Garnier. Il y aurait ainsi bien eu un manque de bulletins pour la liste de Bruno Retailleau, un problème dû au fait que le président du bureau de vote ainsi que les assesseurs étaient "occupés à gérer le flux d'électeurs". Aussitôt informés de cela, ces derniers auraient alors corrigé cette erreur. "Aucun électeur n'a été dans l'incapacité de voter pour cette liste" tient à rappeler la ville de Nantes.

 

"Mme Garnier porte un soupçon infondé sur l'organisation des élections" ajoute Elisabeth Lefranc, adjointe de la ville de Nantes.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA