Actualités Pays-de-la-Loire 

26 mars 2021 à 14h39 par Julie DROIN

Saint-Nazaire : la culture en résistance

Plus d'une centaine de théâtres sont désormais occupés en France pour demander la réouverture des lieux culturels, dont le théâtre Simone Veil à Saint-Nazaire.

RCA
Le Théâtre Simone Veil de Saint-Nazaire est occupé depuis le 16 mars par des intermittents.
Crédit: Brice Faure

« Pas de culture, pas de futur », voici ce que l’on peut lire sur les tracts distribués à l'entrée du théâtre Simone Veil, fermé en octobre dernier, comme tous les théâtres de France, afin de lutter contre l'épidémie de COVID.


Des protocoles sanitaires avaient pourtant vu le jour, et tous les établissements culturels s'étaient adaptés à ces nouvelles contraintes, mais le gouvernement a fait le choix de mettre de côté la culture en attendant une amélioration de la situation sanitaire.


Le mouvement d'occupation des théâtres est parti de l’Odéon à Paris le 4 mars avant de se multiplier sur tout le territoire. Dans notre région, le théâtre de Saint-Nazaire est donc occupé depuis le 16 mars, il y a également le théâtre Graslin à Nantes et le Grand R à la Roche-sur-Yon. Des mouvements similaires se tiennent dans les cinémas. 



Les intermittents inquiets pour l’avenir



Avec cette mobilisation, les professionnels de la culture réclament le retrait de la réforme de l’assurance chômage, qui doit entrer en vigueur en juillet et devrait entrainer une baisse des allocations chômage pour plus d'un million de personnes selon les dernières prévisions de l’Unedic. En cause, le nouveau mode de calcul, moins favorable aux demandeurs d'emploi qui alternent régulièrement périodes de chômage et d'activité. 


Les acteurs culturels demandent aussi la prolongation de l’année banche pour tous les intermittents et bien sûr, la réouverture des lieux culturels, dans le respect des mesures sanitaires. 


Pour le moment aucun calendrier n'a été annoncé par le gouvernement et nombreux sont les artistes, chanteurs, comédiens à être inquiets, comme nous l’explique Virginie, membre du collectif occupant le théâtre Simone Veil. 


 


Écouter le podcast


 


« Pas de perspective », « une culture jugée non essentielle », pour ces intermittents le gouvernement a exclu la culture de notre quotidien et privilégié une logique économique. Pourtant l'art, la culture font partie de nos vies. Virginie nous rappelle ô combien elle est justement essentielle.



Écouter le podcast



Des évènements culturels sont organisés ce samedi afin de sensibiliser le public et apporter aussi un peu de culture dans ce contexte sanitaire compliqué. Un happening est prévu à 15h30 devant le théâtre Simone Veil, suivi d'une pause musicale et d'une chorale.


 


  


Crédits photo : Brice Faure



Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA