Actualités Pays-de-la-Loire 

12 janvier 2016 à 10h15 par Anthony MARSAIS

Opposants à Notre-Dame-des-Landes : des interpellations à Nantes, des actions à Challans, Vannes et Limoges

Grosse pagaille mardi matin sur le périphérique de Nantes et dans le centre-ville. Mais les anti-aéroport ont également mené des actions dans d'autres villes.

RCA
Crédit: -

Comme prévu, des convois de voitures et tracteurs ont ralenti la circulation ce mardi matin dès 7h30 sur le périphérique de Nantes. « Une douzaine de groupes de véhicules » selon les opposants, a participé à cette opération escargot qui a paralysé une partie du périphérique, mais aussi, par voie de conséquence, le centre-ville de Nantes. La circulation était très compliquée jusqu'à 9h30. Des banderoles « NDDL – Ni procès, ni expulsion » ont été déployées sur les ponts. Selon la police, 19 personnes ont été placées en garde à vue pour entrave à la circulation et 19 véhicules placés en fourrière (1 porte de Vertou, 4 porte de Grand-Lieu, 6 porte de Retz , 8 porte de la Chapelle). Quatre personnes ont également été contrôlées porte de la Beaujoire et seront convoquées ultérieurement. Sur les 19 gardés à vue, 8 ont refusé d'être pris en photo et de se faire prendre leurs empreintes.

 

D'autres opérations escargots ont été menées ce mardi matin à Challans et Limoges. Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont aussi rassemblés devant la préfecture de Vannes et auraient l'intention de camper sur place. Ils seraient une vingtaine, avec tracteurs et caravane.

 

Ces actions ont pour but de pousser François Hollande à abandonner les procédures d'expulsion vis-à-vis des habitants historiques de la ZAD qui doivent passer en audience mercredi matin à Nantes. AGO-Vinci réclame leur expulsion immédiate. Le collectif Copain 44, très actif lundi après-midi, compte renouveler les opérations de blocus routiers ce mardi sur plusieurs points de Loire-Atlantique, en misant sur l'effet de surprise. Enfin, l'Acipa et l'ensemble des opposants à l'aéroport appellent à une forte mobilisation mercredi à 10h30 devant le palais de justice de Nantes. « Les comités locaux anti-aéroports s'organisent dans la région et partout en France pour de nouvelles actions et manifestations. Nous ne les laisserons pas continuer à menacer ainsi les habitants et paysans de la zad. Il n'y aura pas d'aéroport. » prévient l'assemblée du mouvement anti-aéroport.

 

Interrogée par nos confrères d'Ouest France, la maire de Nantes Johanna Rolland demande à l'Etat de réagir : « Il est temps qu'une décision dans la clarté soit prise au plus haut niveau de l'État. »



Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA