Actualités Pays-de-la-Loire 

12 février 2016 à 9h12 par Anthony MARSAIS

La grogne des salariés Airbus à Nantes

La direction souhaiterait mettre en place un nouveau système de pointage. Des salariés refusent, et dénoncent l'augmentation des cadences.

RCA
Crédit: -

450 salariés du site Airbus de Nantes ont débrayé jeudi. Ils étaient même  530 mercredi à avoir répondu à l’appel de la CGT et de la CFDT. A Saint-Nazaire, 600 salariés avaient débrayé la semaine dernière. Tous s’opposent à un projet de modification de la procédure de pointage. La direction, selon les syndicats, veut augmenter la durée de présence des salariés dans l’entreprise en les faisant pointer désormais lorsqu’ils sont habillés en tenue de travail. « On a calculé, cela représente un gain de temps de travail pour la direction de 12 h par mois et par salarié » selon la CGT.  Ils dénoncent également l’augmentation des cadences (635 avions livrés en 2015, l’objectif est de 650 en 2016), et le recours permanent aux heures supplémentaires et à l’intérim, et ce alors que les carnets de commandes sont pleins pour 10 ans ! La CGT rappelle « qu’Airbus a apporté 23 milliards d’euros à la balance commerciale de la France ! ».

 

Les salariés en débrayage ont voté jeudi la reconduction du mouvement pour la semaine prochaine. Le projet de pointage en bleu sera discuté le 22 février à Nantes et le lendemain à Saint-Nazaire.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA