Actualités Pays-de-la-Loire 

21 mars 2016 à 18h18 par Anthony MARSAIS

Intoxication alimentaire de 825 enfants : la piémontaise fortement suspectée !

L'agence régionale de la santé a livré ses premières conclusions après les analyses réalisées le jeudi 10 mars dernier. 825 enfants répartis sur 9 communes de Loire-Atlantique et Vendée avaient subitement été pris de vomissements et de diarrhées.

RCA
Crédit: -

Seule certitude : les 825 enfants malades le jeudi 10 mars ont bien été victimes d’une intoxication alimentaire. L’agence régionale de la santé (ARS) confirme qu’il s’agit « d’une toxi-infection alimentaire collective à Norovirus ». Le germe a été retrouvé dans les selles des enfants. Tous avaient consommé le même menu deux jours plus tôt. Menu confectionné et livré par le même prestataire, basé à la Roche-sur-Yon. 12 écoles avaient vu leur taux d’absentéisme exploser le jeudi matin à Vieillevigne, Geneston, la Chapelle-Heulin, à Corcoué-sur-Logne, au Pellerin ou encore à Nort-Sur-Erdre.

 

L’origine précise de l’intoxication n’a pas été détectée pour l'instant. La Direction départementale de la protection des populations (DDPP85), soupçonne très fortement une entrée froide, une salade piémontaise. Mais les analyses effectuées sur des échantillons témoins des repas n’ont pas permis de repérer la présence de norovirus. « L’inspection de la cuisine centrale par la DDPP85 n’a pas révélé de dysfonctionnement pouvant être à l’origine de l’intoxication alimentaire, précise l’ARS. Au vu des enquêtes réalisées, l'hypothèse d'une contamination au moment de la préparation n'a donc pas été retenue. Les investigations se poursuivent afin de déterminer l’origine de la contamination notamment par la traçabilité des matières premières ayant composé cette entrée. Aucun nouveau cas en lien avec ce repas n’a été signalé. »

 

Parmi les 825 élèves malades, deux enfants ont fait un court passage aux urgences pédiatriques avant de retourner à leur domicile.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA