Actualités Pays-de-la-Loire 

17 février 2016 à 18h25 par Hélène Hamon

GoLeaks, le WikiLeaks made in Nantes !

GoLeaks, une plateforme confidentielle entre journalistes et sources, va être déployée sur l'ensemble du Grand Ouest. Elle sera totalement anonyme et sécurisée. Le but ? Offrir un nouvel outil aux journalistes pour sortir des informations sensibles.

RCA
Crédit: - Datapulte, hacker (à gauche) et Romain Ledroit, journaliste, sont les fondateurs de la plateforme

Go pour Grand Ouest, Leaks pour fuite. Vous me suivez ? Si le sujet est complexe, il n'en demeure pas moins tout à fait passionnant. GoLeaks, c'est le nom d'une plateforme qui met en relation sources et journalistes, de manière anonyme et sécurisée. Il s'agit d'un WikiLeaks version régionale. L'idée est née grâce à deux nantais : un journaliste, Romain Ledroit, et un hacker, Datapulte. Tous les deux ont décidé d'unir leurs compétences pour mettre en place cette plateforme. Ils ont lancé une campagne sur un site de financement participatif. Elle leur a permis de récolter 6 445 euros. 133 personnes ont contribué à GoLeaks.

 

Protéger les lanceurs d'alertes

 

Mais en fait, GoLeaks, c'est quoi ? Grâce à une simple connexion internet, n'importe qui pourra déposer un document confidentiel sur cette plateforme qui regroupera les différents médias du Grand Ouest (Bretagne, Normandie et Pays de la Loire). Jusque là, rien d'innovant, les journalistes reçoivent déjà quantité d'informations chaque jour. Sauf que cette fois, les sources sont totalement anonymes et sécurisées pour défendre et protéger les lanceurs d'alertes. Pour ce faire, exit Google. Il faut impérativement télécharger un moteur de recherche moins connu et surtout anonyme, Tor, qui permet ensuite de se connecter à la plateforme. On peut dès lors choisir le journaliste à qui l'on souhaite divulguer l'information sensible en question.

 

Qui dit nouveau moyen d'informer dit formation. Les journalistes qui le souhaitent devront suivre une formation pour pouvoir se familiariser à ces nouveaux outils. Cette façon innovante d'accéder à l'information n'est pas sans rappeler WikiLeaks, lancée aux Etats-Unis il y a 9 ans et qui est à l’origine de plusieurs scandales. Grâce à GoLeaks, les journalistes seront probablement amenés à divulguer des dossiers régionaux importants ou compromettants selon Romain Ledroit, l’un des concepteurs de GoLeaks.

Écouter Anonymiser la connexion

       

 

La plateforme sera lancée le mois prochain. Une autre plateforme de ce type est aussi à l’étude. Cette fois, elle concernera le Sud Ouest. Son nom ? SoLeaks. Tout un programme.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA