Actualités Région 

8 janvier 2015 à 0h00 par La rédaction

Attentat Charlie Hebdo : émotion, recueillement et colère à Nantes, Saint-Nazaire et Châteaubriant

Ecoutez les témoignages d'anonymes nantais et du maire de Saint-Nazaire.

RCA
Crédit: -

Leur seulearme, c'était leur crayon..." Emotion, colère et recueillement hier soir àNantes, Saint-Nazaire et Châteaubriant. Ils étaient  5 à 8 000 Place Royale à Nantes, 700 àSaint-Nazaire, 200 à Châteaubriant. Des rassemblements improvisés, quelquesheures seulement après l'attentat qui a frappé deux policiers mais aussi lesjournalistes et salariés de Charlie Hebdo à Paris. Le bilan est de 12 morts et 11blessés dont 4 dans un état critique.

Ecoutez letémoignage de cette étudiante nantaise, Manon, choquée et en colère�?�


Parmi lesautres personnes rassemblées, il y avait cette maman, Fanny, venue avec sonfils âgé de 11 ans�?�


Et puis,dans cette foule quasi silencieuse, le visage tremblant d'une femme, maman d'EricLang, un enseignant nantais battu à mort en septembre 2013 au Caire en Egype.Pour Nicole, ce sont les « mêmes » qui ont assassiné son fils�?�


ASaint-Nazaire, les élus avaient sorti leur écharpe pour rendre hommage auxsalariés et journalistes de Charlie Hebdo. Cet attentat ne devrait pasentrainer un renforcement des mesures de sécurité à Saint-Nazaire. Ecoutez lemaire David Samzun.


Notez qu'unautre rassemblement est organisé ce jeudi à 18h30 à Clisson, sur le parvis dela médiathèque.

Concernant l'enquêtesur ce massacre, la police a diffusé cette nuit un avis de recherche concernantdeux frères, Chérif et Saïd Kouachi. La carte d'identité de l'un des deux a étéretrouvée dans le véhicule utilisé par les assassins, ce sont donc deux suspectspour l'instant. Ils sont 32 et 34 ans, ils sont parisiens avec des attaches àReims. Chérif, le plus jeune, est connu par les services de police, condamné en2005 pour avoir tenté de s'envoler vers la Syrie, connu aussi pour avoirapproché une figure de l'islam radical. Un troisième suspect, âgé de 18 ans, s'estprésenté cette nuit au commissariat de Charleville Mézière, il étaitsemble-t-il en classe, au lycée, au moment des faits.

Hier soir,le président François Hollande s'est exprimé de manière très solennelle. Il adécrété un jour de deuil national.


Etnotez qu'une minute de silence sera respectée à midi partout en France. Enfin,le plan Vigipirate est renforcé en Loire-Atlantique et notamment à l'occasiondu tournoi international de handball programmé à partir de demain au parc desexpos de la Beaujoire.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA