Actualités Pays-de-la-Loire 

27 août 2015 à 13h47 par Anthony MARSAIS

A 5 jours de la rentrée, 400 enseignants de Loire-Atlantique ne savent toujours pas où ils feront classe !

Le SNUipp s'insurge de cette situation. Un changement de méthode dans les choix d'affectation serait à l'origine de ce « dysfonctionnement ». Le syndicat appelle à un rassemblement.

RCA
Crédit: -

La rentrée scolaire, c’est mardi prochain pour les élèves. Et ce sera lundi pour les enseignants, même s’ils sont déjà nombreux à avoir regagné leurs écoles pour préparer leurs classes. Certains enseignants, en maternelle et primaire, n’ont pourtant rien à préparer… Ils seraient près de 400 en effet, à ne pas avoir de classe. Ils n’ont pas été affectés, ou se retrouvent en affectation partielle. Certes, chaque année, certains se retrouvent dans cette situation à quelques jours de la reprise. Parce que des ouvertures et des fermetures de classes ne sont pas encore décidées et se « joueront » mardi matin. Parce que certains seront amenés à effectuer des remplacements. Mais 400 enseignants sans affectation à 5 jours de la rentrée, c’est un chiffre qui a doublé par rapport à la rentrée 2014, selon le syndicat SNUipp-FSU.

Céline Sierra, enseignante à Nantes et co-secrétaire du syndicat, a son explication. L’Inspecteur d’Académie* aurait semble-t-il modifié les règles, en appliquant une note de service ministérielle (n°2014- 144 du 6 novembre 2014) pour nommer les enseignants du 1er degré, « sans avoir conscience de la complexité de notre département ».

Écouter Pourquoi cela coince

 

Pour Céline Sierra, ce retard d’affectation, c’est la conséquence de choix politiques.

[son2]

 

400 enseignants du premier degré ne sont donc pas encore affectés, 400 sur les 5 600 que compte le département.

[son3]

 

La situation devrait progressivement s’améliorer d’ici mardi prochain, mais le SNUipp craint des perturbations à la rentrée en raison d’erreurs. Le syndicat appelle à un rassemblement ce vendredi à 14h30 devant l’inspection académique à Nantes, et ce alors qu’un nouveau groupe de travail se réunit pour aborder la question des affectations.

 

*Nous avons joint le secrétariat de l'Inspecteur d'Académie ce mercredi, en évoquant le sujet et en laissant nos coordonnées. Nous n’avons pas eu de nouvelle à cette heure.

 

 

 

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA