Actualités Pays-de-la-Loire 

22 mai 2016 à 4h57 par Valentin Esteve

Vertou : avec un permis non-valide, il avait grillé un feu rouge et tenté d'échapper aux gendarmes

Un automobiliste a été condamné cette semaine à de la prison avec sursis. Alors que son permis n'était pas valide, il avait grillé un feu rouge et tenté d'échapper aux gendarmes.

RCA
Crédit: -

Un automobiliste sans permis a été condamné vendredi en comparution immédiate à six mois de prison avec sursis, pour avoir grillé un feu rouge dans la nuit du 29 au 30 avril derniers à Vertou sous le nez des gendarmes... et avoir tenté de leur échapper en roulant sur la voie de gauche.


Le tribunal correctionnel de Nantes a aussi ordonné à cet individu, sans réel domicile fixe, de se plier à une mise à l'épreuve de deux ans, durant lesquels il aura obligation de fixer sa résidence en un lieu donné et de s'inscrire aux épreuves du permis de conduire. Le prévenu devra par ailleurs s'acquitter d'une amende complémentaire de 75 €.


Lors de l'audience, cet auto-entrepreneur de 44 ans a affirmé n'avoir pas compris que les gendarmes voulaient le contrôler, quant ils avaient agité leur lampe... Son avocat a également plaidé sa bonne foi, alors qu'il n'était en possession que d'un prétendu "permis provisoire" acheté "par correspondance en Angleterre" via des amis.


"Il ne sait pas lire en français, et donc encore moins en anglais", a-t-il insisté. "On peut estimer que c'est stupide ou naïf, mais on ne peut pas dire qu'il ait cherché à tromper qui que ce soit dans l'histoire : les gendarmes ont avoué que son permis ne ressemblait à aucun autre".


L'avocat de la défense avait également souligné que ce père de trois enfants était le seul à travailler dans sa famille, et que celle-ci serait en grande difficulté s'il venait à être incarcéré.
Le procureur de la République avait en effet réclamé quatre mois de prison ferme, avec maintien en détention, pour cet homme qui avait déjà huit mentions à son casier judiciaire, dont quatre pour des conduites en état d'ivresse. Il avait notamment été condamné pour "homicide involontaire", après avoir tué un ami dans un accident de la route.


"Lors de sa dernière condamnation, il avait demandé qu'on lui accorde une dernière chance, en aménageant sa peine... Cela ne l'a pas empêché de récidiver", avait appuyé le représentant du ministère public dans ses réquisitions.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA