Actualités Musique - People 

25 août 2015 à 18h00 par Anthony MARSAIS

Une carte postale pour soutenir les vaches de Corsept !

A Corsept, un collectif vient de déposer une carte postale très particulière dans les boîtes aux lettres de la commune. Ce sont en effet des vaches qui s'adressent aux habitants ! Elles sont tristes de quitter la digue pour être vendues à un éleveur...

RCA
Crédit: -

« Aujourd'hui, nous voulons vous dire « Au revoir ». La  Municipalité de Corsept a décidé de nous vendre en septembre prochain ». Voilà les premiers mots sur cette carte postale signée par Charlotte, Roméo, Victoria, César et Oudini, prénoms attribués à des vaches Highland. Des vaches écossaises introduites en 2009 sur la digue des bords de Loire afin de permettre un entretien écologique de l’espace naturel. Et pourtant, la municipalité réclame aujourd’hui le déménagement de ces vaches, qui génèrent « plus de contraintes que d'avantages » selon le communiqué publié sur le site internet de la mairie. La commune avance des problèmes d’entretien, des dégradations sur les passerelles des pêcheries, mais aussi une crainte des habitants et des touristes qui se retrouvent près des vaches en liberté sur la digue. Enfin, le lieu est situé sur l’itinéraire de la Loire à Vélo et les animaux devront impérativement être « parqués » s’ils sont maintenus sur les bords de Loire. La maire de Corsept, Patricia Benbelkacem, jointe par notre rédaction, tient à rassurer : « nous prendrons soin de céder nos vaches à des éleveurs qualifiés, elles ont encore de beaux jours à vivre mais dans d'autres pâturages. »

 

« Les vaches ne prennent pas de congés maternité ! »

 

La date du déménagement n’est pas actée. Ce serait, à priori, courant septembre.

Pour éviter cette vente du troupeau, un collectif (8 membres fondateurs) s’est créé début juillet, « Soutien aux vaches de Corsept ». Il tient à rappeler que ce sont des tracteurs qui remplaceront les vaches pour entretenir le site, des tracteurs qui « écraseront la digue fragile que notre piétinement consolidait ».

Marie Piveteau, présidente du collectif, nous explique pourquoi elle souhaite maintenir ce troupeau sur la digue.

Écouter Marie Piveteau, du collectif Soutien aux vaches

 

Déterminé, le collectif a porté l’affaire devant le tribunal administratif de Nantes qui a rejeté son référé en urgence début août mais qui doit maintenant étudier le dossier sur le fond. « Soutien aux vaches de Corsept » met aujourd’hui la pression sur la municipalité en médiatisant ce conflit. Il organise même un pique-nique géant de soutien aux vaches le dimanche 20 septembre.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA