Actualités Région 

3 décembre 2014 à 0h00 par La rédaction

Un habitant de Machecoul condamné pour exhibition sexuelle à Ligné et Teillé

L'homme de 43 ans écope de 6 mois de prison avec sursis.

RCA
Crédit: -

NANTES, 1er décembre 2014 (PressPepper) - Six mois de prison avec sursis etmise à l'épreuve ont été prononcés lundi par le tribunal correctionnel deNantes à l'encontre d'un chauffeur de Machecoul (Loire-Atlantique), qui étaitjugé pour plusieurs exhibitions sexuelles à Teillé et Ligné lors des étés 2012et 2013.

P. M., qui habitait à l'époque à Saint-Léger-des-Vignes et est à présent auchômage, avait d'abord été vu près d'un bosquet du plan d'eau de Teillé, parune jeune femme en train de pique-niquer... "Il avait le pantalon baissé,et il se masturbait en souriant", a-t-elle dit aux gendarmes, qui l'ontinterpellé sur place.

Deux faits similaires - près du même plan d'eau,et à proximité d'un arrêtde car scolaire où l'avait aperçu une adolescente - avaient par la suite pu luiêtre imputés. "C'est toujours à des endroits où il y a des enfants",fait remarquer la présidente du tribunal au prévenu. "Plutôt à desendroits où il y a du public", corrige l'intéressé.

Cet homme marié de 43 ans, qui avait déjà été condamné une première foispour "exhibition sexuelle" il y a dix ans, lui a fait part de sa"honte", et a exprimé le besoin d'être suivi par un psychiatre ou unpsychologue.

"Ma femme a fait quatre fausses couches en peu de temps... Je suisentré en dépression, je pleurais pour un rien", a simplement pu dire P. M.à la barre du tribunal correctionnel de Nantes. Sa condamnation est conformeaux réquisitions du parquet, et sera assortie d'une obligation de soins pendantdeux ans s'il ne veut pas voir sa peine transformée en prison ferme./GF(PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA