Actualités Faits divers 

23 octobre 2015 à 13h30 par Anthony MARSAIS

Un conseiller municipal de Sucé-sur-Erdre passé à tabac à Nantes jeudi soir

Benoit Fourage, conseiller municipal et colistier du parti « Debout la France » aux prochaines élections régionales, a été violemment agressé jeudi soir à Nantes alors qu'il collait des affiches.

RCA
Crédit: -

Il a le nez cassé mais il est surtout choqué. Benoit Fourage, conseiller municipal à Sucé-sur-Erdre, candidat aux dernières élections cantonales et conseiller national du parti Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan, a été « tabassé » ce jeudi soir alors qu’il collait des affiches de propagande électorale sur le rond-point qui surplombe le périphérique, à la hauteur de la Porte de la Chapelle, à la limite de Nantes et de la Chapelle-sur-Erdre. Benoit Fourage est l’un des futurs colistiers de la liste « Debout la France avec Nicolas Dupont-Aignan » menée par Cécile Bayle de Jessé pour la région des Pays de la Loire.

 

Il aurait donc été attaqué par derrière, aux alentours de 23h30. L’agression aurait été très rapide, "10-15 secondes peut-être" selon Benoit Fourage. Il aurait reçu plusieurs coups de pieds au visage, assénés par trois hommes, trois inconnus qui ont agi sans prononcer ni revendication, ni insulte. Une agression dans le silence le plus complet. Conduit au CHU, le conseiller a le nez cassé et plusieurs hématomes. Une plainte a été déposée. Mais il n'est pas parvenu à identifier ses agresseurs.

 

DES MILITANTS VISES PAR UN ARC LE MOIS DERNIER

 

D’autres colleurs d’affiches du même parti avaient été menacés, dans le même secteur à Nantes le vendredi 18 septembre en soirée. 6 militants de « Debout les jeunes » avaient été pris à partie par deux autres jeunes qui les avaient apostrophés depuis la fenêtre d’un appartement, les mettant en joue avec un arc de compétition !

 

Malgré cette agression, Benoit Fourage compte poursuivre la campagne et espère une prise de conscience : "J'espère que les gens vont se rendre compte de la violence qu'on subit. Cela suffit ! On a le droit à autant de respect que les autres."

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA