Actualités Région 

29 octobre 2014 à 0h00 par La rédaction

Un agent de Nantes Métropole revendait sur Internet des objets volés à son employeur

Il est condamné à 4 mois de prison avec sursis.

RCA
Crédit: -

NANTES, 28 octobre 2014 (PressPepper) - Quatre mois de prison avec sursiset mise à l'épreuve ont été prononcés mardi par le tribunal correctionnel àl'encontre d'un agent de Nantes Métropole, jugé pour avoir volé et revendu dumatériel de la communauté urbaine pendant quatre ans sur eBay ou Le Bon Coin.

Laurent D., 47 ans, vantait dans ses annonces les mérites des écrous, desvis ou encore de l'outillage du centre technique de Tougas, à Saint-Herblain(Loire-Atlantique), que lui fournissait un prétendu "magasinier" dontil n'a pas voulu donner l'identité et avec qui il se partageait les bénéfices.

De 2008 à 2012, cet homme marié et père de deux enfants a ainsi gagné 300 à400 �?� de plus par mois, occasionnant un préjudice total de 18.000 �?� pour Nantesmétropole. Lors du procès, il avait expliqué avoir commencé à revendre lesmatériels après une "blague" avec son collègue sur la faiblesse deleurs revenus.

"On venait de recevoir nos bulletins de salaires, qui étaient assezfaibles... Je lui ai alors fait remarquer qu'on avait de l'or en barres sous lamain", avait affirmé Laurent D. à la présidente du tribunal correctionnelde Nantes. "Quinze jours après, il est revenu vers mois, en me disant quec'était une bonne idée."

DENONCE PAR UN FOURNISSEUR

Son prétendu complice prenait ainsi en photo les matériels directement dansleurs stocks, avant que le prévenu ne les expédie une fois vendus. Celui-ci seservait la plupart du temps le vendredi midi, quand ses collègues avaient finide travailler et que ses chefs étaient partis déjeuner... "Pendant cesquatre années, mes enfants étaient contents : ils avaient chaque mois 30 à 40�?', avait-il reconnu à l'audience.

L'enquête avait finalement démarré après le signalement d'un fournisseur deNantes Métropole, étonné de voir ses matériels en vente avec les références deson client.

L'agent - qui a reconnu avoir déjà volé des cartouches d'encre pour sonimprimante dans un précédent poste à Bellevue - a été suspendu pendant quatremois, avant d'être réintégré à la direction du nettoiement. Il gagne à présent1.250 �?� nets par mois, contre 1.350 �?� quand il était à la direction del'assainissement.

Son avocat avait demandé au tribunal de prononcer un travail d'intérêtgénéral pour son client, afin de "réparer par le travail les dommagesqu'il a causés", mais aussi de ramener "à de plus justesproportions" les 19.000 �?� de dédommagements réclamés par Nantes Métropole.Le substitut du procureur de la République avait requis, pour sa part, quatremois de prison avec sursis et un travail d'intérêt général.

Outre les quatre mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve, letribunal correctionnel a condamné Laurent D. à rembourser à Nantes métropoleses 18.000 �?� de préjudice, et à lui payer 760 �?� pour ses frais d'inventaire et850 �?� pour ses frais de justice./GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA