Actualités Faits divers 

15 octobre 2015 à 12h37 par Hélène Hamon

Trans-sur-Edre : trois ans de prison pour avoir agressé sexuellement la fille de sa compagne

Un quadragénaire a été condamné ce mercredi à trois ans de prison ferme pour des "agressions sexuelles aggravées". Les faits s'étaient produits en août 2014 à Trans-sur-Erdre. La victime n'était autre que la fille de sa compagne, âgée de douze ans.

RCA
Crédit: -

Un Brestois de 49 ans a été condamné mercredi soir par le tribunal correctionnel de Nantes à quatre ans de prison, dont trois fermes, pour des "agressions sexuelles aggravées" commises sur la fille de sa compagne, à Trans-sur-Erdre en août 2014, alors que sa victime avait 12 ans.

Le quadragénaire aura en outre interdiction pendant deux ans d'entrer en contact avec la jeune victime. Cet homme qui vit des prestations sociales aura par ailleurs obligation de chercher du travail et de verser les 8.000 € de dommages et intérêts qu'il doit à l'adolescente, s'il ne veut pas voir son année de prison avec sursis convertie en prison ferme. Il devra en outre payer 800 € à son ex-compagne, la mère de la victime, au titre de son préjudice moral et pour ses frais de justice.

Le prévenu - qui a déjà purgé treize mois de prison dans le cadre de sa détention provisoire - verra enfin son nom inscrit au fichier national des délinquants sexuels, ce qui lui imposera de pointer à intervalles réguliers à la gendarmerie.

Jusque-là inconnu de la justice, cet ancien SDF placé sous tutelle a reconnu avoir tenté de pénétrer la collégienne, qui connaît "un sérieux retard dans les apprentissages" et dont l'intelligence est "faible", selon l'expert qui l'a examinée. Les faits se sont produits dans un parc, en marge d'une promenade, et dans les vestiaires du stade de foot communal.

Cet individu, qui se serait déjà livré à des attouchements sur d'autres enfants "en 1998-1999", a expliqué à l'audience qu'il était en fait tombé "amoureux" de la fillette et qu'il avait agi par "pulsions".

"Dans sa vie, il est tombé cinq fois amoureux d'une femme : quatre fois de femmes beaucoup plus âgées, et une fois d'une fillette beaucoup plus jeune, beaucoup trop jeune", regrette son avocate. "Pour lui, cette relation, c'était un simple flirt. Il avait demandé à la victime de garder le secret vis-à-vis de sa mère pour que leur couple n'explose pas, mais en aucun cas par crainte des autorités judiciaires."

 



© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA