Actualités Musique - People 

2 septembre 2015 à 8h01 par Max Caubel

Réchauffement climatique : le littoral de Loire-Atlantique sous les eaux ? Très probable selon la Nasa !

D'après la Nasa, le niveau des eaux montera d'au moins un mètre, quoi qu'il arrive... Et notre littoral ne sera pas épargné !

RCA
Crédit: - La NASA juge « inévitable » une montée des eaux d'au moins un mètre !

Aux Moutiers-En-Retz, en Loire-Atlantique, les habitants sont désormais résignés face à la montée des eaux. Un habitant du Port du Collet, situé au sud de la commune, le déclarait il y a quelques jours chez nos confrères de BFM TV : "On est déjà à un mètre en dessous du niveau de la mer. Si elle monte d'un mètre, on sera deux mètres en dessous". Pour mémoire, au printemps 2010, lors du passage de la tempête Xynthia, le niveau des eaux était alors monté de 1,20 mètre et 80 maisons avaient été inondées.

 

La Nasa vient de publier ce mercredi 26 août ses projections pour le futur, et elles ne sont pas rassurantes. 

 

La fonte des glaces, et la montée du niveau des eaux qui l’accompagne, sont beaucoup plus rapides que prévu. En 2013, l'ONU tablait sur une montée de 30 à 90 centimètres d'ici à la fin du siècle. D’après les satellites de la Nasa, on s’orienterait plutôt vers la fourchette haute de ces prévisions. Ainsi le niveau des océans devrait monter d'un mètre dans les 100 à 200 ans à venir.

 

Ce phénomène mondial n'épargnera pas les petites communes du littoral français. Des centaines de villes sont, à plus ou moins long terme, condamnées à disparaître.

 

La résistance tente de s'organiser. Ainsi, aux Moutiers-En-Retz, des études sont en cours pour établir des "projections", réhausser la digue et renforcer tout ce qui peut l'être au niveau des dunes. Le maire de la ville invite les citoyens à des mesures simples pour limiter les dégâts en cas de tempête comme de "ne pas placer les chaudières au sous-sol", de "surélever les compteurs électriques" ou de faire en sorte que les "combles soient accessibles".

 

Mais à terme, les urbanistes prévoient que la cartographie des zones habitables devra être totalement revue. En une vingtaine d'années, la mer a gagné plus de 7 centimètres avec des pics à 23 centimètres à certains endroits.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA