Actualités Région 

22 septembre 2014 à 0h00 par La rédaction

Prison ferme pour avoir roulé alcoolisé et à contresens entre Ancenis et Varades !

Un Lorientais de 42 ans était jugé cet après-midi en comparution immédiate.

RCA
Crédit: -

NANTES, 22 septembre 2014 (PressPepper) - Un Lorientais de 42 ans a étécondamné lundi à neuf mois de prison ferme, dont trois relevant d'un précédentsursis, après avoir roulé à contresens sur l'A11 pendant une vingtaine dekilomètres entre Ancenis et Varades (Loire-Atlantique) dans la nuit de samedi àdimanche.

S. L.G. - dont le permis de conduire avait pourtant été annulélors de l'une de ses vingt-deux précédentes condamnations - conduisait en outreavec un taux de 1,4 g d'alcool par litre de sang.

A l'audience, où il était jugé en comparution immédiate, le prévenu aexpliqué qu'il était parti avec un ami d'Angers (Maine-et-Loire) pour se rendreen soirée à Nantes. Il lui avait finalement demandé de reprendre le volant,après avoir déjà "failli avoir plusieurs accidents".

"Franchement, j'avais peur pour la voiture", a justifié S.L.G, qui avait fait demi-tour au niveau de la barrière depéage d'Ancenis. "Mais moi, je ne connais pas la région ! J'ai doncroulé sur la bande d'arrêt d'urgence, car je ne voulais pas avoir d'accident etje cherchais juste un moyen de sortir de là."

Le substitut du procureur de la République avait requis six mois de prisonferme, et la révocation de trois autres mois de prison avec sursis relevantd'une précédente condamnation, à l'encontre de cet ancien héroïnomane.

Son avocat avait lui estimé que la place de son client n'était "pas enprison", bien qu'il en soit sorti le 14 septembre dernier. "M. L. G, qui a travaillé dans les plus beaux chantiers navals de France, a uneformation de soudeur, de chaudronnier et de ferronnier d'art", a-t-ilrappelé.

Le tribunal a finalement suivi les réquisitions du ministère public, maissans ordonner de maintien en détention pour le prévenu. "On vous laisseune chance : il ne tiendra qu'à vous de répondre aux convocations du juged'application des peines de Lorient", a souligné la présidente du tribunalcorrectionnel de Nantes./GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenant s'exposeaux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de laPropriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 eurosd'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA