Actualités Faits divers 

6 avril 2016 à 4h49 par Anthony MARSAIS

Pollution de 380 000 litres de fioul à Sainte-Anne-sur-Brivet !

Une canalisation a été percée dans un hameau de Sainte-Anne-sur-Brivet. Deux étangs et un ruisseau sont pollués. Des habitants ont même été évacués.

RCA
Crédit: -

A Sainte-Anne-sur-Brivet, le pompage s’est poursuivi toute la nuit. Et l’opération va se prolonger sans doute plusieurs jours encore. Les équipes de Total, avec l’appui des pompiers, tentent de récupérer un maximum du fioul domestique qui s’est échappé ce mardi matin après une rupture de pipeline. Total n’est pas responsable de la pollution, qualifiée « d’assez conséquente » par les pompiers. La canalisation a en fait été percée par une société lors de travaux de terrassement. 380 000 litres se sont déversés sur la chaussée, dans le village de Tragouët, puis dans les ruisseaux et enfin dans les deux étangs de Guignaud (17 000 m² à eux deux). L’un a été entièrement pollué. Les pompiers ont réussi à limiter la pollution du second. Des barrages et un périmètre de sécurité ont aussitôt été mis en place. 60 pompiers et 30 véhicules ont été mobilisés.


7 habitants ont dû être évacués, et ont même été relogés par précaution. La consommation des eaux de puits est interdite pour 200 habitations sur la commune de Sainte-Anne et 25 habitations de Campbon, aussi bien pour les hommes que pour les animaux. L’eau du robinet, elle, est consommable. Le seul doute concerne l’eau potable des habitations situées dans le hameau touché par la pollution. Pour ces 7 habitations, des analyses vont être réalisées pour s’assurer que les canalisations n’ont pas été en contact avec le fuel.


Le pipeline concerné par cette pollution relie la plateforme Total de Donges au dépôt de Vern-sur-Seiche. Long de 93 km et d’un diamètre de 320 mm, il transporte des hydrocarbures sous pression. L’ouvrage est enterré sur toute sa longueur à 80 cm de profondeur. Il traverse 9 communes en Loire-Atlantique, et 16 en Ille-et-Vilaine. Chaque tronçon du pipeline est surveillé régulièrement par un agent de sécurité et par des survols aériens.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA