Actualités Faits divers 

26 avril 2016 à 7h40 par Anthony MARSAIS

Nozay : 11ème condamnation pour l'automobiliste qui roulait sans permis

Contrôlé sans permis, il écope cette fois d'une simple amende. Le tribunal a pris en compte ses efforts d’insertion.

RCA
Crédit: -

Un automobiliste de Châteaubriant déjà condamné dix fois en trois ans a été condamné lundi simplement à 30 jours-amende à 10 €, soit une amende de 300 € à régler sous un mois, après avoir été contrôlé le 17 mai 2015 à Nozay sans permis de conduire, ni assurance, ni contrôle technique à jour.


Le tribunal correctionnel de Nantes a justifié sa clémence par les "très sérieux efforts d'insertion" faits par cet ancien SDF, qui avait été reconnu coupable par le passé de vols, de recels, de dégradations ou encore de conduites en état d'ivresse.


L’homme, qui travaille à présent comme électricien en intérim, aura néanmoins interdiction de conduire tout véhicule à moteur (voiture, voiturette sans permis, scooter...) pendant trois mois. Il devra également s'acquitter d'une amende de 150 €, pour le contrôle technique périmé.


Le jour des faits, cet individu de 30 ans avait attiré l'attention des gendarmes, en tournant brutalement dans une cour de ferme à Nozay à la vue des gendarmes : son permis de conduire était annulé depuis cinq ans, et il ne l'avait jamais repassé "pour des problèmes financiers".


Ce prévenu, qui avait purgé cinq mois de prison en 2013, affirme aujourd'hui "repris sa vie en main" après avoir vécu deux ans à la rue. Le procureur de la République avait néanmoins requis à son encontre six mois de prison, dont deux fermes, ainsi qu'une mise à l'épreuve de deux ans : il voulait que ce récidiviste ait obligations, dans ce cadre, de rechercher activement du travail et d'avoir une résidence déterminée.


Le représentant du ministère public aurait également porté l'interdiction de conduire tout véhicule à moteur à six mois, et l'amende pour la contravention connexe à 200 €./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA