Actualités Pays-de-la-Loire 

21 juin 2016 à 16h14 par Hélène Hamon

Notre-Dame-des-Landes :"Si le non l'emporte, le projet sera abandonné" affirme Manuel Valls

Le premier ministre affirme ce mardi que si les habitants de Loire-Atlantique choisissent le NON lors du référendum sur l'implantation d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, l'Etat abandonnera le projet.

RCA
Crédit: -

Dans cinq jours, on saura si l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes verra le jour. C'est en tout cas ce qu'il faut comprendre de la déclaration de Manuel Valls ce mardi devant les députés de l'Assemblée nationale. A propos du futur aéroport à Notre-Dame-des-Landes, le premier ministre l'affirme : "si le non l'emporte, le projet sera abandonné". Une main tendue vers les opposants si le NON venait à l'emporter ce dimanche lors de la grande consultation qui concernera uniquement les habitants de Loire-Atlantique.

 

En revanche, Manuel Valls rappelle que si le OUI venait à l'emporter, le projet serait engagé. Le premier ministre n'a pas donné de date précise quant au début des travaux, mais on sait que certaines expulsions pourraient avoir lieu. "Quel que soit le résultat, les personnes qui occupent illégalement des propriétés devront partir. L'Etat de droit s'applique à Notre-Dame-des-Landes comme partout ailleurs dans le pays", a lancé le premier ministre. Une référence aux zadistes implantés sur la ZAD depuis de nombreuses années.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA