Actualités Faits divers 

26 avril 2016 à 15h20 par Hélène Galiana

Notre-Dame-des-Landes : onze opposants écopent d'amendes après une opération escargot

Le tribunal de Nantes à condamné ce mardi onze opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour "entrave à la circulation" après une opération escargot le 12 janvier dernier.

RCA
Crédit: -

Le tribunal correctionnel de Nantes a condamné mardi onze opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes à des amendes allant de 200 à 600 € pour "entrave à la circulation", après avoir pris part le 12 janvier dernier à une "opération escargot" sur le périphérique nantais. Les prévenus - qui avaient jusqu'alors pratiquement tous des casiers judiciaires vierges - avaient été interpellés porte du Vignoble à Basse-Goulaine pour les uns, et porte d'Armor à Saint-Herblain pour les autres.

 

A la barre, même s'ils reconnaissent avoir pris part à l'opération, la plupart ont estimé ne pas avoir bloqué complètement le trafic routier. "Je n'ai pas l'impression d'avoir causé des dégâts ou d'avoir mis en danger les autres usagers de la route", a ainsi témoigné une habitante de Basse-Goulaine âgée de 67 ans.

 

La procureur de la République, pour sa part, avait considéré que cette opération-escargot avait excédé la simple "liberté de manifester" des opposants au projet d'aéroport et qu'elle avait entravé la "liberté de circulation" des autres usagers de la route. Elle avait demandé en conséquence au tribunal de condamner dix des onze prévenus à effectuer trois semaines de travail d'intérêt général (TIG) au profit d'une association ou d'une collectivité. La représentante du ministère public avait requis 900 € d'amende pour un ingénieur, qui estimait ne pas avoir le temps d'effectuer ces TIG.

 

A l'issue de l'audience, les avocats des prévenus ont d'ores et déjà annoncé leur intention de faire appel de leurs condamnations.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA