Actualités Région 

12 février 2015 à 0h00 par La rédaction

Nort-sur-Erdre : la mère de famille alcoolique avait insulté les gendarmes

<p>Elle écope de deux mois de prison avec sursis</p>

RCA
Crédit: -

NANTES, 11 février 205 (PressPepper) - Une mère de famille deNort-sur-Erdre (Loire-Atlantique) a été condamnée mercredi soir, en sonabsence, à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel deNantes, pour des "outrages" et "menaces de mort" sur lesgendarmes venus chercher sa fille de 10 ans.

N. H., 38 ans, se trouvait une nouvelle fois en état d'ivresse, tout commeson compagnon, quand les militaires sont intervenus le 2 octobre dernier, vers14h15, à leur domicile. Ils étaient déjà venus à 4h du matin, le même jour,pour régler une de leurs disputes conjugales.

Les insultes avaient alors plu "sans discontinuer pendant des minutesentières", selon les gendarmes. "Mange-merde", "Je t'enculevieille vache" ou encore "Si tu me touches, je te mets une balle dansla tête", leur avait ainsi lancé la prévenue, tout en leur crachantdessus. Ceux-ci venaient faire respecter une décision du juge des enfants, quiavait décidé de placer leur fille auprès des services sociaux.

"Elle avait encore 1,5 g d'alcool dans le sang à 18h20, 1,04 g à 21het il avait fallu attendre 7h le lendemain pour que l'éthylomètre affichezéro", rapporte la présidente du tribunal correctionnel de Nantes."Elle ne se souvenait de rien, mais reconnaît qu'elle s'énerve vite et quece sont des termes qu'elle a pu employer."

Le substitut du procureur de la République avait réclamé quatre mois deprison avec sursis "pour l'ensemble de ces mots doux". Jusque-là, laprévenue était pratiquement inconnue de la justice : elle n'avait été condamnéequ'une seule fois, en 2014, pour ne pas avoir réglé la note d'un taxi./GF(PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA