Actualités Pays-de-la-Loire 

17 janvier 2018 à 13h21 par Hélène HAMON

NDDL : ce qu'il faut retenir du discours d'Edouard Philippe

Le sort de Notre-Dame-des-Landes est désormais scellé. C'est la fin de 50 ans de débats.

RCA

Edouard Philippe a donc annoncé la décision du gouvernement ce mercredi. Notre-Dame-des-Landes ne se fera pas. « Il est temps désormais que l’Etat soit clair dans ses choix et ferme dans leurs mises en œuvre. En relation étroite avec le Président de la République, le gouvernement a pris sa décision. Je constate aujourd’hui que les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Un tel projet d’aménagement qui structure un territoire pour un siècle ne peut se faire dans un contexte d’opposition exacerbée de la population. Notre-Dame-des-Landes, aujourd’hui, je le constate, c’est l’aéroport de la division », a déclaré le Premier ministre.

Nantes Atlantique va être « modernisé » avec une procédure engagée pour « rallonger la piste », ainsi que celui de Rennes « si la région le souhaite ».

Les terres qui avaient été gardées pour le projet ne seront pas conservées par l’Etat. Les agriculteurs expropriés pourront donc retrouver leurs parcelles s’ils le souhaitent.

Autre point important : la ZAD. Les trois routes qui traversent le site de l’aéroport doivent être « rendues à la libre circulation pour tous ». « Les squats seront évacués, les obstacles retirés, la circulation rétablie », a dit Edouard Philippe. Les zadistes ont jusqu'au printemps pour quitter le secteur.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA