Actualités Région 

20 février 2015 à 0h00 par La rédaction

Nantes : un passager du tram condamné pour avoir bousculé un agent de la Tan

Il écope de 4 mois de prison avec sursis pour ces faits. 

RCA
Crédit: -

NANTES, 20 février 2015 (PressPepper) - Un passager du tramway a étécondamné vendredi à quatre mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve parle tribunal correctionnel de Nantes, qui le jugeait en comparution immédiatepour "violences aggravées" sur un contrôleur de la Semitan, mercredià 13h15, à l'arrêt Cinquante-Otages. Cette condamnation entraîne l'exécution dehuit mois de prison, prononcés en janvier dernier pour une récidive de conduiteen état d'ivresse, par le même tribunal correctionnel de Nantes.

M. K. - qui n'avait pas de ticket sur lui - avait bousculé ce jour-làBertrand M., qui lui barrait le passage pour sortir du tramway. Ce"contact thorax contre thorax" avait provoqué une déchiruremusculaire à l'épaule chez cet agent de 49 ans, qui s'est vu prescrire uneincapacité totale de travail (ITT) de trente jours.

Le prévenu - déjà condamné à dix-sept reprises en douze ans - avait alors0,98 g d'alcool par litre de sang. A l'audience, il a expliqué qu'il étaitalors en "after" d'une fête, qui durait depuis deux jours... "Onavait commencé une bouteille de vodka à 9h, et là, on était sur ladeuxième", a précisé ce chômeur de 30 ans, qui avait alors un verre à lamain, mais qui n'avait pas cherché à fuir le contrôle une fois à quai.

L'incident était survenu au lendemain de l'agression d'un agent deprévention dans le quartier Bellevue par une dizaine de jeunes, qui a entraînéune grève spontanée des salariés de la Tan jeudi.

"Je ne vais pas dire que c'est à cause de M. K. qu'il y a eu la grèvehier... Mais cette semaine, il y a eu des incidents pratiquement tous les joursà la Tan. Les agents, ils en ont ras-le bol !", insiste le procureur de laRépublique, qui avait réclamé dix mois de prison - dont trois fermes - avecincarcération immédiate.

"Je suis vraiment désolé pour M. Bertrand M., je n'avais vraiment pasl'intention de lui faire mal... C'est une fois à terre que je me suis renducompte que c'était grave : je me suis d'ailleurs assis à côté de lui", ainsisté le prévenu, avant que le tribunal ne parte délibérer. "C'est de mafaute, j'aurais dû acheter un ticket."/GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA