Actualités Faits divers 

4 avril 2016 à 18h14 par Anthony MARSAIS

Nantes : un mois de prison ferme pour le manifestant qui avait montré ses fesses aux policiers

Il a en revanche été relaxé pour les accusations de violences sur les policiers.

RCA
Crédit: -

Un Rezéen a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Nantes en comparution immédiate à un mois de prison ferme pour "outrages", pour avoir montré ses fesses aux forces de l'ordre jeudi dernier à Nantes lors de la manifestation contre la loi travail de Myriam El-Khomri.


D.N., 39 ans, n'a toutefois pas fait l'objet d'un mandat de dépôt : il sera donc convoqué ultérieurement devant un juge d'application des peines (JAP) pour voir de quelle façon il purgera ces quatre semaines d'emprisonnement (incarcération, semi-liberté, bracelet électronique...).


L'homme, déjà connu de la justice pour sa consommation d'alcool, a en revanche été relaxé pour les délits de "violences" sur les policiers et "participation avec arme à un attroupement en récidive". Il niait en effet être l'auteur des jets de pavés et de canettes de bière dont avait été témoins les fonctionnaires, et estimait avoir été victime d'une méprise avec un autre individu.


"C'était pacifique, jusqu'au moment où on a été attaqués par des gaz lacrymogènes... J'ai dû protéger ma copine à deux reprises", s'est-il défendu à l'audience. "On était venus manifester en tant que citoyens, pour faire valoir nos droits."


L'individu a par ailleurs expliqué avoir mis un foulard sur son visage non pas pour cacher son identité, mais seulement "pour se protéger des gaz lacrymogènes"./GF et OS (PressPepper)

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA