Actualités Pays-de-la-Loire 

9 janvier 2016 à 15h32 par Valentin Esteve

Mobilisation anti-NDDL : des manifestants veulent rester sur le pont de Cheviré

Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, rassemblés depuis la mi-journée samedi sur le pont de Cheviré, font savoir qu'il resteront sur place, "jusqu'à obtenir une réponse de François Hollande".

RCA
Crédit: Crédit : Twitter @ACIPA_NDL -

La manifestation avait commencé dans le calme. Les différents convois partis en cours de matinée de Notre-Dame-des-Landes, Châteaubriant, et de différents points de la métropole nantaise s'étaient retrouvés, comme prévu à la mi-journée ce samedi sur le pont de Cheviré. Un banquet a été organisé au pied de l'édifice, côté Sud. Les organisateurs faisaient état de 400 tracteurs, 1 000 vélos et 20 000 personnes.

 

Mais en milieu d'après-midi, alors que les premiers participants se dispersaient, un collectif de zadistes a fait savoir que cette mobilisation sur le pont de Cheviré continuerait "jusqu'à obtenir une réponse de Hollande". "Nous sommes tous ici aujourd'hui sur le périphérique nantais pour demander à François Hollande de faire arrêter impérativement la procédure de référé d'expulsion des habitants et paysans historiques. Nous demandons qu'il tienne ses promesses et garantisse qu'il n'y ait aucune expulsion juqu'à l'aboutissement des recours contre le projet d'aéroport" insistent les manifestants. 70 tracteurs et plus de 300 opposants sont restés sur le pont.

 

Rappelons que cette portion du périphérique de Nantes était censée rouvrir à 17h.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA