Actualités Pays-de-la-Loire 

19 juillet 2016 à 7h12 par Valentin Esteve

Maisdon-sur-Sèvre : prison ferme pour le chauffard ivre qui s'était enfui après l'accident

Un homme de 25 ans a été condamné en comparution immédiate à de la prison ferme. Après un accident commis en état d'ivresse à Saint-Fiacre-sur-Maine, il avait pris la fuite.

RCA
Crédit: -

Un automobiliste de Maisdon-sur-Sèvre a été condamné lundi en comparution immédiate à quatre mois de prison ferme, avec incarcération immédiate, pour avoir pris la fuite samedi à Saint-Fiacre-sur-Maine alors qu'il venait de provoquer un accident en étant totalement ivre. L'homme s'est également vu infliger six mois de prison supplémentaires avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans, durant lesquels il sera dans l'obligation de rechercher activement du travail et de rembourser ses victimes. Ces dernières connaîtront le montant de leurs dommages et intérêts lors d'une audience qui aura lieu le 10 février 2017.

 

Le soir des faits, ce jeune homme de 25 ans - qui roule sans permis ni assurance depuis maintenant un peu plus de six ans - avait d'abord été repéré par deux témoins, qui l'avaient croisé à Château-Thébaud. Après avoir vu sa Renault Laguna zigzaguer sur la route puis heurter le parapet d'un pont, les deux jeunes avaient fait demi-tour pour le suivre, en multipliant en même temps les appels de phares et appelant les gendarmes.

 

Le prévenu avait toutefois heurté un peu plus loin la voiture d'un autre homme, sans s'arrêter pour autant... Il était rentré tant bien que mal chez lui, "en roulant sur les jantes" a fait observer la présidente du tribunal. Le chauffard avait finalement été interpellé chez lui à 19h30 ; "assez véhément", il avait alors refusé de souffler dans l'alcootest - mais ses "yeux brillants", ses "explications embrouillées" et sa "voix pâteuse" n'avaient pas trompé les militaires. À l"intérieur de sa voiture accidentée, les gendarmes avaient également retrouvé des cartouches 22 long rifle dans son porte-gobelet, et une machette au niveau du frein à main.

 

"QUASIMENT AVEC 3 G" D'ALCOOL DANS LE SANG

"Il était plus que plein : il lui a fallu quinze heures pour arriver au-dessous du seuil délictuel... On peut donc en déduire qu'il roulait quasiment avec 3 g d'alcool dans le sang", se désole la procureure, qui avait réclamé un an de prison ferme - avec incarcération immédiate - pour ce récidiviste déjà condamné dix fois, dont plusieurs pour des délits routiers. "Fort heureusement, les dommages ne sont que matériels, mais ils auraient pu être bien plus graves... On peut se réjouir qu'il ait été interpellé : son comportement est totalement inadmissible", insiste la représentante du ministère public.

 

"C'est assez inquiétant de voir quelqu'un arriver vers vous en étant incapable de tourner son volant... Il avait les yeux à moitié fermés, on croyait qu'il était dans le coma", confirme l'homme qu'il a heurté. "Heureusement, il roulait tout doucement, à 20 km/h maximum... Mais mon épouse et moi avons été assez choqués : je n'ai rien pu faire pour l'éviter." L'homme ne sait pas non plus si sa voiture, qui a quatorze ans, sera remboursée par son assurance.

 

A l'audience, l'auteur des faits a dit ne se souvenir de rien, en raison d'un "trou noir" dont il n'est ressorti que le lendemain, une fois en garde à vue. Le prévenu s'est simplement rappelé avoir bu de la bière aromatisée à la tequila avec ami de Château-Thébaud, pendant les deux heures qui ont précédé son périple sur les routes du Vignoble.

 

Ce père de trois enfants - au chômage depuis qu'il a quitté Orgeval (Yvelines) il y a un peu plus de six mois pour se rapprocher de sa belle-famille - a aussi été condamné au passage pour "recel" : une tronçonneuse volée dans une école de Vertou début juillet a été retrouvée chez lui lors de la perquisition. Il l'aurait "achetée 50 €" à "un gens du voyage", communauté dont il est lui-même issu, a-t-il expliqué à l'audience.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA