Actualités Faits divers 

4 mai 2016 à 7h06 par Valentin Esteve

Maisdon-sur-Sèvre : ivre, il faisait voltiger le chat des voisins et se montrait violent envers sa femme

Un homme a été condamné à de la prison avec sursis mardi à Nantes, accusé d'avoir fait voltiger le chat des voisins, d'avoir été violent envers sa femme et d'avoir montré son sexe aux gendarmes.

RCA
Crédit: -

Un homme exaspéré par une énième incursion du chat de ses voisins dans son jardin a été condamné mardi à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, après avoir fait voltiger l'animal au travers le salon des intéressés, le 10 novembre dernier, à Maisdon-sur-Sèvre.



Le tribunal correctionnel de Nantes a également infligé à cet individu - qui était complètement ivre le jour des faits - une mise à l'épreuve de deux ans, dans le cadre de laquelle il aura obligations de rechercher activement du travail et de suivre des soins, s'il ne veut pas voir sa peine avec sursis transformée en emprisonnement ferme.



Cet ouvrier viticole au chômage, âgé de 27 ans, avait surtout ce soir-là bousculé sa compagne, mécontente qu'il ait fait des avances à la voisine par la même occasion... Cette dernière, qui avait tenté de s'interposer, avait alors "reçu un coup de poing" de la part du prévenu, avant d'être "traînée au sol" ! Elle s'en était sortie avec trente jours d'arrêt de travail.



Une fois en garde à vue, le jeune homme avait terminé son festival en traitant les gendarmes d'"enculés de schmitts", en leur promettant de les "baiser" et, enfin, en leur montrant son sexe.



A l'audience, cet homme - qui a déménagé depuis à Monnières - a affirmé n'avoir "aucun souvenir" de la soirée. Toujours en couple avec sa compagne, il a renouvelé ses excuses à ses victimes, à qui il avait déjà écrit le lendemain des faits.


 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA