Actualités Faits divers 

2 septembre 2015 à 16h09 par Hélène Hamon

Machecoul : trois mois de prison avec sursis pour avoir tenté de semer les gendarmes

Un jeune homme de 22 ans originaire de Machecoul était jugé hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Nantes. En juillet dernier, il avait pris tous les risques sur la route pour échapper aux gendarmes.

RCA
Crédit: -

Un jeune pâtissier a été condamné mardi en comparution immédiate à trois mois de prison avec sursis, assortis d'une obligation d'effectuer trois semaines de travail d'intérêt général (TIG) au profit d'une association ou d'une collectivité, pour avoir tenté de semer les gendarmes à Machecoul le 29 juillet dernier.

 

Ce jeune homme de 22 ans devra également verser 500 € de dommages et intérêts au gendarme qui s'était constitué partie civile à l'audience. L'avocate de ce dernier avait initialement réclamé 1.000 € pour son préjudice moral, et 900 € supplémentaires pour ses frais de justice.

 

Ce Machecoulais - qui est parti vivre avec sa petite amie à Saint-Sébastien-sur-Loire depuis peu - avait pris la fuite ce jour-là à la vue d'un banal contrôle de gendarmerie : il avait en effet "emprunté" le Citroën Berlingo de ses beaux-parents, alors que son permis de conduire venait d'être suspendu pour six mois...

En plein après-midi, le jeune automobiliste avait alors fait des embardées "à 150 km/h" selon les gendarmes, et franchi des lignes blanches sur la D87, vers Saint-Même-le-Tenu, pour les empêcher de le doubler. L'un d'eux avait même dû avoir recours à un haut-parleur, une fois arrivé à sa hauteur, pour le sommer de s'arrêter ! Un refus d'obtempérer qui avait donc pris des "proportions incroyables", résume la présidente.

 

Il n'en était, en outre, pas à son premier délit routier : il avait déjà été condamné pour être délibérément rentré dans une voiture qui venait de lui faire une queue-de-poisson, et un excès de vitesse de plus de 50 km/h. Sa condamnation s'avère, au final, conforme aux réquisitions du parquet. /GF (PressPepper)

 

 

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA