Actualités Sports 

25 novembre 2015 à 7h09 par Anthony MARSAIS

Les news du FC Nantes de ce mercredi 25 novembre

Monterrubio secoue Adryan, Gillet et Thomsen sur les tablettes, Der Zakarian a parlé des attentats avec les joueurs... Toute l'actualité du FC Nantes, c'est ici !

RCA
Crédit: -

 

Le point santé

Birama Touré souffre bien d’une entorse de la cheville mais c’est seulement ce mercredi que l’international malien connaitra la durée de son indisponibilité, selon Presse Océan. Par ailleurs, Adrien Thomasson et Johan Audel, forfaits à Monaco en raison de douleurs aux adducteurs, n’ont pas pris part à l’entrainement ce mardi. Ils restent incertains pour la réception de Bastia ce samedi à 20h.

 

Monterrubio secoue Adryan

Le recruteur du FCN, Olivier Monterrubio, invité de Canariplay ce mardi sur France 3 Pays-de-la-Loire, ne n’est pas montré très tendre à l’égard du Brésilien Adryan, recruté cet été par le président Kita. « C’est un joueur qui doit nous amener beaucoup plus, déjà aux entrainements. Il doit se forger un autre mental. Il est souriant mais il est léger. Il doit faire beaucoup d’efforts et s’étoffer physiquement. Il a une belle technique mais on ne peut pas jouer juste avec ça. C’est peut-être un joueur qui peut entrer 20 minutes et apporter un peu de folie. » (extrait à voir à partir de 15’45). 

 

 

Guillaume Gillet et Nicolaj Thomsen sur les tablettes nantaises

Franck Kita a confirmé récemment son intention de recruter un à deux éléments durant le mercato d’hiver. Et Olivier Monterrubio a lui confirmé, sur le plateau de France 3, que Guillaume Gillet et Nicolaj Thomsen (22 ans, Aalborg) étaient toujours sur les tablettes nantaises. Le milieu polyvalent Guillaume Gillet (31 ans) a lui-même expliqué récemment qu’il avait l’intention de quitter le Sporting Anderlecht cet hiver. 4 clubs de Ligue 1 seraient sur les rangs : Nantes, Caen, Bordeaux et Lille. « On est sur de bonnes pistes » a confié Olivier Monterrubio.

 

MDZ a parlé des attentats à ses joueurs

C’est France Football qui nous l’apprend. Les attentats parisiens ont été au cœur de la causerie du coach nantais avant la rencontre face à Monaco. « J’ai dit aux joueurs qu’il fallait penser aux gens qui étaient partis, que c’était très important. Et qu’après, il fallait penser au match. Avec le protocole, il y avait le risque de rester dans l’émotion. La Marseillaise, ça peut en déstabiliser quelques-uns, c’est normal. Tout le monde a été touché, évidemment, dans le staff et dans le vestiaire. Chez nous, comme partout, il y a beaucoup de cultures, des catholiques, des musulmans… Mais une fois que le match démarre, il faut être compétiteurs, car on est là pour ça ! Entre perdre la vie et perdre un match, il n’y a pas photo, évidemment ! »

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA