Actualités Région 

29 octobre 2012 à 23h00 par La rédaction

Les forces de l'ordre en masse à Notre Dame des Landes

Le communiqué de la préfecture.  

RCA
Crédit: -

Effeverscence à Notre Dame des Landes. Les forces de l'ordre ont lancé ce matin une nouvelle opération d'évacuation des opposants à l'aéroport. Les opposants, eux, évoquent des tirs de flash ball. Voici le communiqué de la préfecture.

"Pour faire suite aux plaintes déposées par Aéroports du Grand Ouest (AGO) et la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement des Pays de la Loire (DREAL), maîtres d'ouvrage de l'aéroport et de sa desserte routière, les tribunaux de grande instance (TGI) de Nantes et Saint-Nazaire ont ordonné l'expulsion de maisons et terrains non bâtis occupés illégalement.

Cette opération est rendue nécessaire pour permettre les travaux préparatoires prévus début 2013 (défrichements, déplacements des premières espèces, diagnostics archéologiques, premiers travaux de desserte routière).

Le Préfet de la Loire-Atlantique, au terme de la procédure judiciaire, a accordé le concours de la force publique aux huissiers chargés d'assurer les expulsions.

La première phase d'intervention s'est déroulée mardi 9 octobre sur la commune de Grandchamps des Fontaines par l'évacuation d'une maison occupée illégalement (route de la Grande Haie).

La seconde phase d'intervention s'est déroulée les lundi 15 et mardi 16 octobre sur les communes de Notre-Dame-des-Landes (lieux-dits Gaité, Bel air, Planchettes, le Tertre), Vigneux-de-Bretagne (lieu-dit le Pré Failly), et Fay-de-Bretagne (lieu-dit la Pointe).

La troisième intervient ce jour sur le site bâti au lieu dit  la Saulce à Vigneux-de-Bretagne et sur les squats non bâtis du Sabot, des 100 Chênes sur cette même commune et sur la Lande de Rohanne à Notre-Dame-des-Landes.

L'engagement des travaux a nécessité au préalable la suppression d'obstacles de type barricades (enflammées pour certaines) et de tranchées construites par les opposants dans les deux derniers jours.

Ces interventions se sont déroulées face à des opposants très déterminés dont le nombre a notablement augmenté ce week-end  suite aux nombreux appels relayés sur les sites internet. Les forces de l'ordre ont du faire face à de violentes attaques par jets de projectiles et éloigner les groupes d'assaillants par l'usage de lacrymogènes.

La déconstruction des squats se poursuit sous la protection des forces de l'ordre."

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA