Actualités Faits divers 

1er mars 2016 à 9h27 par Anthony MARSAIS

Le Loroux-Bottereau : le multirécidiviste de la conduite sans permis tente de semer les gendarmes

Il roulait sans permis, sans ceinture, et avec des pneus lisses. Il avait tenté de se réfugier dans un camp des gens du voyage. Mais il avait été interpellé quelques jours plus tard.

RCA
Crédit: -

Un automobiliste de 46 ans a été condamné lundi en comparution immédiate à quatre mois de prison fermes, après avoir tenté de semer les gendarmes au Loroux-Bottereau le 23 février alors qu'il roulait sans permis de conduire, ni assurance, ni carte grise, ni même de contrôle technique à jour.

 

G.S. - qui habite dans un camp de gens du voyage à Sainte-Luce-sur-Loire - roulait aussi ce jour-là avec des pneus lisses et sans avoir attaché sa ceinture de sécurité. Les gendarmes avaient d'ailleurs décidé de le contrôler après qu'il leur ait fait comprendre, par un geste, qu'il ne comptait précisément pas boucler sa ceinture de sécurité...

 

L'homme - qui n'a en réalité jamais eu le permis de conduire - avait tenté à ce moment-là de les semer à vive allure, en grillant notamment la priorité à un camion sur un rond-point. Il avait ensuite quitté la D105 pour s'engouffrer dans un camp de gens de voyage, au lieu-dit "Le Moulin Brûlé", puis tenté de s'enfuir à pied.

 

Un gendarme avait néanmoins réussi à le rattraper, mais sa compagne - qui était assise à ses côtés sur le siège passager - était sortie de la voiture et s'était violemment opposée à son menottage. Elle avait par la même occasion alerté le reste du camp, provoquant l'encerclement des militaires et permettant même la fuite de son compagnon.

 

G.S. - qui avait finalement pu être appréhendé les jours suivants - avait en fait déjà été condamné treize fois, dont huit pour conduites sans permis. Il a pour cette raison déjà purgé l'équivalent de deux ans de prison. Cet homme pratiquement analphabète est pourtant inscrit "depuis dix-huit mois" en auto-école, mais ne réussit jamais les épreuves du code. "Les diapositives passent trop vite", a-t-il expliqué lundi devant le tribunal correctionnel de Nantes.

 

Le parquet, pour sa part, avait réclamé six mois de prison fermes pour ce multirécidiviste de la conduite sans permis. En guise de peine complémentaire, les juges ont ordonné la confiscation de sa Peugeot 405, qu'il avait achetée 200 €. Ils l'ont également maintenu en détention à l'issue de l'audience./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA