Actualités Sports 

1er août 2016 à 8h48 par Simon Moyon

Le FC Nantes confirme... ses faiblesses offensives

Une semaine après la défaite (1-0) contre Aston Villa, les Canaris revenaient samedi dernier, à Saint-Nazaire pour affronter l'Athletic Bilbao, dans le cadre de sa préparation.

RCA
Crédit: -

Samedi soir, le FC Nantes affrontait le 5ème du championnat espagnol la saison dernière, l'Athletic Bilbao. Une manière, pour les Nantais, de se mettre en jambes deux semaines avant la reprise de la Ligue 1. 

 

L'équipe espagnole, réputée pour jouer uniquement avec des joueurs basques, constituait le gros morceau de la préparation estivale du FCN. On retrouvait notamment dans l'effectif un certain Aymeric Laporte, un jeune français qui est dans les petits papiers des plus grands clubs européens. Montant de sa clause de transfert : 65 millions d'euros. 

 

Le match démarrait mal pour les Canaris qui perdaient rapidement Kaçaniklic sur blessure, le joueur s'est tenu derrière la cuisse au bout de quelques minutes de jeu. Sinon, on retrouvait la même équipe alignée que contre Aston Villa le weekend dernier, excepté Rémy Riou qui est redevenu titulaire à la place de Maxime Dupé.

 

En terme d'occasions, pas grand chose à se mettre sous la dent. La défense nantaise a été impériale, on ne peut pas dire le contraire, Diego Carlos continue d'impressioner. Rien à redire également sur les trois joueurs du milieu : Gillet, Thomasson et Rongier. 

 

Du côté de l'attaque, l'équipe s'est contentée de quelques frappes lointaines qui ont toujours fui le cadre. Les Canaris n'ont pas inquiété une seule fois le gardien espagnol. Le retour du géant islandais Sigthorsson est espéré du côté des supporters. Ces derniers ne vont pas se contenter de cette pénurie de buts. Sur les trois derniers matchs amicaux, Nantes n'a marqué qu'un seul petit but. 

 

René Girard a encore du travail, et les recruteurs aussi...

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA