Actualités Pays-de-la-Loire 

27 avril 2016 à 6h02 par Anthony MARSAIS

Le "candidat-mystère" de l'élection législative assigne Karine Daniel et Jean-François Tallio au tribunal

Malgré sa défaite, il attaque en justice la nouvelle députée mais aussi le candidat EELV. Nicolas Rousseaux a rapidement rebondi puisqu'il est déjà candidat à un autre poste de député dans le Sud-Est de la France...

RCA
Crédit: -

Karine Daniel (PS) sera convoquée le 30 mai devant le tribunal correctionnel de Nantes pour "usurpation de titre, diplôme, ou qualité", a-t-on appris mardi de source judiciaire, sur citation directe d'un candidat malheureux à l'élection législative partielle organisée sur la troisième circonscription de la Loire-Atlantique.



Le "candidat-mystère" Nicolas Rousseaux - qui avait recueilli 1,85 % des voix au soir du premier tour, soit 399 des 88.574 inscrits sur les listes électorales - estime que l'actuelle adjointe à la maire de Nantes (photo) a usurpé le titre de "députée" sur ses documents de campagne avant-même d'être élue. Cette universitaire de 40 ans a permis dimanche au PS de conserver la circonscription de Jean-Marc Ayrault, avec 55,44 % des voix, face à Matthieu Annereau (LR).



"Un député ne peut utiliser son titre que pendant l'exercice de son mandat... Or, Mme Daniel n'est devenue député que le 24 avril au soir", estime ce parfait inconnu, dans un mail adressé à l’agence PressPepper. "C'est comme si un candidat qui passe son permis de conduire présentait sa convocation à l'examen en guise de permis : c'est prématuré et illicite."


 





Nicolas Rousseaux, qui multiplie les candidatures à des élections à travers la France, assignera le même jour Jean-François Tallio (EE-LV) pour "affichage hors emplacement réservé, au bénéfice d'un candidat, pendant une campagne électorale" : il reproche au candidat écologiste d'avoir "animé un stand politique" les 3 et 10 avril sur le marché de Basse-Indre, ce qui aurait constitué une publicité illégale en-dehors des panneaux d'affichage réglementaires.



L'homme - qui affirme qu'il sera présent à l'audience le 30 mai - est aujourd'hui candidat à l'élection législative partielle organisée sur la 5e circonscription des Alpes-Maritimes, d'après son compte Twitter, suite à la démission de Christian Estrosi (LR) après son élection à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA). Nicolas Rousseaux fait partie du "Groupe républicain", un mystérieux parti dont les couleurs et les arguments rappellent ceux du Front national.



La citation directe est une saisine directe des juridictions pénales, à l'initiative des parties civiles, sans passer par le filtre du parquet./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA