Actualités Pays-de-la-Loire 

19 février 2016 à 9h05 par Anthony MARSAIS

La maire de Carquefou lance une pétition pour réclamer l'expulsion de Roms

La justice avait pourtant tranché dès l'été dernier. Mais l'expulsion n'a pas été appliquée. Le collectif Romeurope dénonce cette politique d'attente et d'expulsions violentes.

RCA
Crédit: -

Elle l’avait annoncé, elle l’a fait. La maire de Carquefou, Véronique Dubettier-Grenier a mis en ligne sur le site internet de sa commune une pétition pour réclamer l’expulsion d’un camp de Roms installé au Moulin Boisseau depuis plus de 8 mois. « Depuis plus de huit mois, les Carquefoliens et les usagers du complexe sportif du Moulin Boisseau subissent au quotidien les conséquences de l’installation d’un camp de Roms ». Ce vendredi, cette pétition a recueilli une centaine de signatures. La maire rappelle que la justice avait ordonné dès le 13 juillet dernier l’expulsion immédiate des 70 caravanes et de tous les occupants. Elle veut que cette décision soit appliquée. Elle doit d’ailleurs se rendre ce vendredi en préfecture pour y déposer une lettre réclamant à nouveau cette expulsion.

 

De son côté, le collectif RomEurope « dénonce une politique d’attente qui balance entre le pourrissement des situations  et/ou les expulsions violentes. Politique humainement et financièrement coûteuse, et qui risque de poser de graves problèmes en termes de vivre ensemble. Le collectif Romeurope rappelle la promesse de la présidente de Nantes Métropole de la tenue, avant fin 2015, d’une conférence des maires des 24 communes de l’agglomération pour initier une politique coordonnée au niveau de l’agglomération. » 300 personnes dont 40 % d’enfants vivent sur ce camp à Carquefou depuis l’été dernier. Elles avaient été auparavant expulsées successivement de Saint-Herblain en avril 2015 et de Nantes début juillet 2015.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA