Actualités Faits divers 

14 juin 2016 à 4h29 par Anthony MARSAIS

La Haye-Fouassière : l'agent d'entretien d'un collège condamné pour agressions sexuelles sur son neveu

Les faits remontent aux années 90. La victime a fini par les dénoncer en janvier 2015. L’oncle écope de 2 ans ferme.

RCA
Crédit: -

Un habitant de la Haye-Fouassière a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Nantes à deux ans de prison ferme, avec maintien en détention, pour des "agressions sexuelles" commises sur son neveu il y a plus de vingt ans, quand celui-ci avait entre 9 et 13 ans.



Cet homme de 48 ans s'est également vu infliger deux autres années de prison avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans, dans le cadre de laquelle il devra suivre des soins. Son nom a aussi été inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles (FIJAIS), ce qui l'obligera à pointer à intervalles réguliers à la gendarmerie.



Décrit comme un employé "très consciencieux" et "donnant toute satisfaction", cet agent d'entretien dans un collège du Sud-Loire - qui a déjà purgé un an de détention provisoire dans le cadre de ce dossier - sera par ailleurs interdit d'exercer une activité au contact de mineurs, ce qui va donc le contraindre à changer d'employeur.



Le prévenu devra enfin verser une provision de 10.000 € à son neveu, traumatisé par ses agissements, avant une audience sur intérêts civils le 13 janvier 2017 où sera déterminé le montant total de ses dommages et intérêts.



"QUATRE ANNEES VOLEES"



Le procureur de la République avait réclamé pour sa part quatre ans de prison ferme, avec maintien en détention et suivi socio-judiciaire de cinq ans à sa sortie de prison, en réparation des "quatre années volées" à son neveu : le représentant du ministère public a rappelé que le frère aîné de la victime s'est dit lui aussi victime d'attouchements de sa part.



Le prévenu a en effet reconnu s'être livré à des masturbations et fellations mutuelles sur le garçonnet, quand celui-ci était accueilli chez ses grands-parents maternels le temps de ses vacances scolaires. Ce célibataire sans enfants, resté vivre jusqu'à ses 29 ans chez ses parents, aurait également entrepris sur lui "un début de sodomie". Présenté par son avocate comme un solitaire "effacé", "discret" et "coincé", il n'a jamais eu d'autres relations sexuelles dans sa vie.



"Il était épris de son neveu : il a cru que cette affection était réciproque, mais il ne s'est manifestement pas rendu compte de l'immoralité de la situation", a plaidé Me Emmanuelle Henry. "J'ai mal interprété son approche : il était souvent collé à moi", confirme le prévenu. Sa famille vit "en vase clos" à la Haye-Fouassière, a par ailleurs relevé son avocate : ses deux autres frères sont également célibataires et sans enfants.



Le tribunal correctionnel de Nantes a finalement tenu compte de "l'ancienneté des faits" et du fait que de nouveaux n'aient pas été portés à la connaissance de la justice, entre-temps, "malgré une enquête assez longue et fouillée", pour ne pas suivre complètement les réquisitions du ministère public./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA