Actualités Faits divers 

1er juin 2016 à 4h25 par Anthony MARSAIS

La Baule, à son tour, demande un classement en état de catastrophe naturelle

Il est tombé 60 millimètres de pluie en 45 minutes !

RCA
Crédit: Crédit : mairie de la Baule -

Après Saint-Nazaire, Trignac ou encore Saint-Philbert de Grand-Lieu, c’est au tour de la Baule de faire une demande de classement en catastrophe naturelle à la suite du violent orage qui s’est abattu sur la ville samedi dernier. 60 millimètres de pluie par mètres carré sont tombés en 45 minutes dans le centre et le quartier de Beslon. Les fortes pluies de la nuit de samedi à dimanche ont également provoqué de nombreuses inondations. Les pompiers ont effectué 100 interventions samedi, 30 dimanche et 4 lundi matin, sur une zone principalement comprise entre l’avenue de Lattre, le marché, la Poste, l’avenue de Gaulle et la Place Leclerc ; ainsi que sur le quartier de Beslon.



Des restaurants et commerces ont dû fermer, leurs réserves ont été inondées et souillées. Certains plafonds se sont écroulés sous le poids de l’eau infiltrée. La ville a dû procéder à la fermeture pour mise en sécurité du complexe sportif Jean Gaillardon-les Salines, où se déroulait une compétition de billard ; et du cinéma le Gulf Stream. D’autres bâtiments municipaux ont également été affectés par des dégâts des eaux et inondations : la halle centrale du marché, la MJC, l’hôtel de ville et les serres municipales, principalement. L’orage a aussi perturbé l’installation d’un rassemblement des gens du voyage sur une aire aménagée à cet effet. Certaines caravanes ont dû trouver une solution alternative temporaire.



Le classement de la ville de La Baule en catastrophe naturelle doit permettre d’obtenir une meilleure indemnisation et une plus grande rapidité d’avancement des dossiers.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA