Actualités Faits divers 

6 mai 2016 à 11h59 par Valentin Esteve

Ivre, il avait tenté de forcer l'entrée de la Beaujoire

Un jeune homme pourtant interdit de stade, avait tenté de forcer l'entrée du stade de la Beaujoire en octobre 2015. Il a été condamné à de la prison avec sursis.

RCA
Crédit: -

Un jeune de Guémené-Penfao a été condamné ce vendredi à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, pour avoir voulu rentrer de force dans l'enceinte de la Beaujoire le 17 octobre dernier lors du match Nantes-Troyes, alors qu'il était pourtant interdit de stade.

 

UN AGENT DE SÉCURITÉ MORDU

Âgé de 20 ans, il sera en outre soumis à une mise à l'épreuve pendant deux ans : il aura obligation de suivre des soins et d'indemniser l'agent de sécurité qu'il avait blessé, s'il ne veut voir ses quatre mois avec sursis transformés en emprisonnement ferme. Ce dernier - qui avait été mordu à un doigt "jusqu'au sang" et s'était vu prescrire six jours d'arrêt de travail - recevra ainsi 2 000 € de dommages et intérêts et 600 € supplémentaires pour ses frais de justice.


Le supporter du FC Nantes sera également soumis à une nouvelle interdiction de stade d'un an, a décidé le tribunal correctionnel de Nantes. Le jour du match, le jeune homme avait en effet passé l'après-midi à boire des bières avec des amis, à proximité de l'enceinte sportive. Cinq agents de sécurité avaient dû être mobilisés pour l'empêcher d'entrer.

 

"JE BOIS COMME TOUT LE MONDE"

"Porter l'excitation à son paroxysme pour s'éclater au stade va à l'encontre des valeurs du sport", avait appuyé le procureur de la République, lors du procès. Le prévenu, pour sa part, avait nié tout problème dans sa consommation d'alcool. "Je bois comme tout le monde", s'était-il défendu devant les juges. Il avait justifié son agressivité par le fait qu'il aurait reçu au préalable "un coup de poing" de la part des agents de sécurité.


L'individu a également été reconnu coupable de "dégradations" des locaux annexes du commissariat, situés à la Beaujoire.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA