Actualités Faits divers 

11 mars 2016 à 12h29 par Anthony MARSAIS

Intoxication alimentaire : 800 enfants malades à Vieillevigne, Geneston, Corcoué, la Chapelle-Heulin, Nort-sur-Erdre et au Pellerin

Une intoxication alimentaire dans plusieurs cantines est suspectée. Des analyses sont en cours.

RCA
Crédit: -

Les rangs étaient clairsemés ce jeudi et vendredi dans les écoles de Vieillevigne, le Pellerin, Corcoué-sur-Logne, Geneston, Nort-sur-Erdre et la Chapelle-Heulin. Et les généralistes débordés. Et pour cause. Plus de 800 enfants ont été pris de diarrhées et de vomissements à partir de mercredi après-midi dans ces communes et dans 3 communes de Vendée.

 

Jeudi matin, 77 élèves sur 205 étaient par exemple absents à l’école Sainte-Jeanne-d’Arc de Vieillevigne. A peu près autant à l’école publique. Soit environ 150 enfants malades sur 500, 30 % des effectifs ! Constat similaire à Geneston avec 194 enfants signalés absents dans les deux écoles, sur 470. Soit 41 % ! A la Chapelle-Heulin, 63 élèves sur 191 sont malades à l’école Saint-Joseph. Mais les symptômes sont plus larges avec des maux de têtes et de la fièvre aussi. A l’école publique, on déplore 80 malades ce vendredi matin, sur un effectif de 315 élèves. Du côté de Nort-sur-Erdre, seules les écoles publiques sont impactées, avec 90 absents sur 460 à l'école de la Sablonnaie. Avec toujours les mêmes maux : vomissements, diarrhées…

 

NOTRE PERSONNEL EST TRES TOUCHE

 

L’agence régionale de santé a été alertée dès jeudi matin, ainsi que la DDPP (direction départementale de la protection des populations). L’ARS mène des analyses. A ce stade, l'investigation épidémiologique oriente l'hypothèse vers une contamination d'aliments servis le mardi midi. Les résultats détaillés des analyses seront connus en milieu de semaine prochaine. Toujours est-il que les écoles concernées par cet absentéisme important font appel au même prestataire pour la restauration scolaire. Prestataire qui livre des repas fabriqués dans sa cuisine centrale, et qui reconnait un soucis. « Jeudi matin, nous avons constaté une baisse de 20 % de commandes de repas, nous signale son directeur général adjoint. Nous avons été alertés et avons aussitôt mené notre enquête en interne, en plus des analyses. 15 des 18 restaurants scolaires que nous livrons en Loire-Atlantique et en Vendée ont été touchés. Heureusement, apparemment, il n'y aucun cas grave. Nous avons désinfecté toute la cuisine, enquêté sur l'état de santé du personnel. A priori, il n'y a rien à signaler de côté là. Notre personnel est très touché. C'est la première fois que cela nous arrive. Mais nous avons été autorisés à reprendre la production dès lundi. » 

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA