Actualités Faits divers 

26 février 2016 à 15h25 par Anthony MARSAIS

Il avait piégé des distributeurs de billets en Loire-Atlantique et en Vendée

Cet homme de 24 ans aurait utilisé la technique du "cash trapping" à 60 reprises, à Nantes, Héric et en Vendée.

RCA
Crédit: -

Connaissez-vous la technique du « cash trapping » ? Il s’agit d’apposer une réglette métallique munie d’adhésif double face sur la trappe de sortie des billets des DAB. Au moment du retrait, les billets sont ainsi bloqués sur la réglette. Le client, qui ne voit aucun billet sortir, repart, pensant à un dysfonctionnement. L’escroc, lui, repasse quelques instants plus tard démonter le système et récupérer les billets… Bien entendu, le système fonctionne uniquement le soir ou le week-end, lorsque les agences sont fermées.

 

Cette technique pourtant très connue continue de faire des victimes. La brigade financière vient ainsi d’interpeller un jeune roumain de 24 ans, soupçonné d’avoir utilisé ce système à 60 reprises entre le 21 août 2015 et le 31 janvier dernier. Il aurait installé sa fameuse réglette sur plusieurs DAB d’une même banque à Nantes, mais aussi à Héric et en Vendée. La police disposait simplement de son signalement, grâce aux vidéos de surveillance : un homme svelte, mesurant 1m80, toujours porteur d’une capuche de sweat ou d’un blouson.

 

POUR SUBVENIR AUX BESOINS DE SA FAMILLE

 

Les premiers faits ont été commis l’été dernier sur des DAB nantais, entre le 21 et le 27 août. De nouveaux distributeurs ont ensuite été trafiqués en novembre. Cette fois-ci, les images ont permis d’identifier son véhicule et de dévoiler enfin son identité. Le suspect a finalement été interpellé ce mercredi sur le parking d’Atlantis à Saint-Herblain. Le jeune homme est donc âgé de 24 ans, originaire de Roumanie. Aux policiers, il explique avoir commis ces escroqueries « pour subvenir aux besoins de sa femme et de son enfant ». Il assure qu’il n’a retiré que 4 000 euros au total. Connu de la justice pour des faits similaires, il sera jugé ce lundi en comparution immédiate.

 

Depuis la fin janvier, la banque victime de cet escroc a équipé ses distributeurs de billets de dispositif anti « cash trapping ». Et tous les clients ont été remboursés par leurs agences respectives.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA