Actualités Pays-de-la-Loire 

16 mars 2016 à 11h03 par Anthony MARSAIS

Grève ce jeudi au collège Salvador Allende de Rezé

Les enseignants dénoncent des classes surchargées alors que les effectifs sont globalement issus de milieux défavorisés. La FSU déplore également une pénurie d'agents de vie scolaire.

RCA
Crédit: -

Ils avaient déjà mené une grève le 26 janvier, suivie par 87 % des enseignants. Les profs du collège Salvador Allende de Rezé seront à nouveau en grève ce jeudi, à l’appel de la FSU, organisation majoritaire. Les enseignants s’inquiètent de la dégradation des conditions de travail. « Jusqu’en 2008, nous étions en réseau éducation prioritaire, explique Bernard Valin, représentant FSU. Mais une refonte du système nous a exclus de ce réseau. On se retrouve avec 30 élèves par classe en 3ème par exemple alors que nous sommes dans un secteur défavorisé ». Le collège, qui a fait de la mixité sociale (27 nationalités représentées parmi les 500 élèves) sa richesse et sa fierté, ne peut plus assurer un enseignement optimum. D’autant plus que 450 heures d’accompagnement éducatif (aides aux devoirs, animations du midi) ont été retirées cette année. « On espérait que ces heures perdues puissent être utilisées autrement, à dédoubler les classes par exemple. Mais non, rien. On nous les a retirées, point », regrette Bernard Valin.


 


La grève de ce jeudi porte également sur la situation du personnel non-enseignant qui encadre les élèves en dehors des cours et permet souvent de résoudre les conflits. « Ces personnels, lorsqu’ils sont absents, ne sont jamais remplacés. Et nous aurions besoin d’au moins 1,5 agent de vie scolaire en équivalent temps plein en plus. » Le collège a dû gérer deux cas de violences ou tentative d’agression sur des enseignants cette année, en novembre puis en janvier dernier. 7 exclusions définitives ont déjà été prononcées à ce jour, contre 9 sur l’ensemble de l’année dernière. Les enseignants demandent donc à l'inspection d'académie de revoir sa position et de classer le collège en Réseau d'éducation prioritaire.


 


Ce jeudi, ils se retrouvent à 9h avant de se rassembler devant l’établissement à 11h. Une délégation sera reçue par le député Dominique Raimbourg à 11h30.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA