Actualités Sports 

21 décembre 2015 à 7h54 par Anthony MARSAIS

FC Nantes : bilan décevant à mi-saison

Le FC Nantes termine l'année 2015 en 13ème position après le match nul samedi à Lorient 0-0. Décevant. Etat des lieux à mi-championnat.

RCA
Crédit: -

Du retard…

Les Nantais, 13ème avec 24 points, comptent 5 points d’avance sur la zone de relégation. L’an passé, à mi-saison, les Canaris disposaient de 30 points ! Et lors de la saison de la remontée (2013-2014), ils comptaient 26 unités (et même 29 si l’on prend en compte le succès annulé face à Bastia). Mais cette saison, la Ligue 1 est extrêmement homogène. Le FCN n’est qu’à 7 points de la 3ème place, synonyme de Ligue des Champions !

 

Une attaque patraque

14 buts en 19 matches (0.74 buts/match). Nantes possède la 19ème attaque de L1, devant Troyes (10 buts) et derrière Lille (15 buts). La saison passée, l'équipe nantaise, déjà très critiquée pour ses faiblesses offensives, avait scoré à 16 reprises à ce stade du championnat. Parmi les 5 grands championnats (France, Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie), seuls Malaga (0.62 b/m), Ingolstadt (0.65 b/m)  et Hellas Verone (0.70 b/m) font pire que Nantes ! Yacine Bammou, meilleur buteur nantais avec 4 réalisations, ne se retrouve qu’en 24ème position au classement des buteurs. Et le FCN est 19ème au classement des tirs cadrés (61 en 19 matches, 128 pourle PSG). 

Sans hésitation, le plus beau but nantais de cette première partie de saison est à mettre à l'actif de Valentin Rongier, buteur face à Troyes.

 

 

Un public lassé

25 255. C’est l’affluence moyenne cette saison à la Beaujoire, la 6ème affluence de Ligue 1 (derrière Paris, Marseille, Lyon, Lille et Saint-Etienne et juste devant Bordeaux). Une affluence en baisse de 2.80 % par rapport à la saison passée (25 985 spectateurs de moyenne) et alors que Marseille, Paris, Lyon et Rennes ont déjà évolué à la Beaujoire… Le public est moins présent quantitativement, mais aussi qualitativement, avec des huées pour accompagner les Canaris à la sortie d’un triste Nantes-Toulouse. Même les vrais supporters semblent lassés par le jeu proposé.

 

Une infirmerie remplie

Les joueurs nantais ont enchainé les pépins physiques, voire les blessures plus ou moins graves. Valentin Rongier ne reviendra, au mieux, qu’au mois d’avril. Wilfried Moimbé, déjà absent en début de saison, espère reprendre mi-janvier. Alejandro Bedoya a manqué plusieurs semaines à cause d’un virus. La recrue islandaise Kolbeinn Sigthorsson est arrivée blessée, et alterne les prestations en demi-teinte et les passages à l’infirmerie. Thomasson, Sabaly, Touré et Audel ont également connu des arrêts. Résultat : aucun joueur nantais n’a participé aux 19 premières rencontres. C’est Rémy Riou qui a passé le plus de temps sur les pelouses (16 matches, 1 440 minutes) devant Lucas Deaux et Adrien Thomasson.

 

Un président déçu

Waldemar Kita, qui annonçait l’été dernier viser une place dans le Top 10,  ne cache pas sa déception. "C'est une première partie un peu loupée, reconnait-il dans un entretien accordé à Presse Océan ce lundi. Pour moi, on a perdu au moins entre 9 et 10 points." Le président annonce vouloir 2 à 3 joueurs cet hiver dont un milieu défensif axial capable de relancer proprement et un milieu offensif  « capable de déborder et de centrer". Au fil des interviews, le président ne montre aucun empressement à vouloir prolonger le contrat de Michel Der Zakarian qui arrive à son terme en juin prochain : "On discutera en fin de saison".

 

Les jeunes en force

Seule bonne nouvelle, Michel Der Zakarian a permis à plusieurs jeunes formés ou post-formés à la Jonelière, d'effectuer leurs premiers pas en Ligue 1 cette saison : Alexis Alégué (97 minutes de jeu), Enock Kwateng (12'), Thomas Henry (29') ou encore Icham M'Laab (19') ont découvert le monde professionnel. Jules Iloki et Léo Dubois, déjà apparus la saison passée, sont parvenus à se faire une place en participant à 13 des 19 premières rencontres.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA