Actualités Pays-de-la-Loire 

18 avril 2016 à 15h38 par Hélène Galiana

Election législative en Loire-Atlantique : le ni-ni d'EELV

24 heures après le premier tour de l'élection législative partielle de la troisième circonscription de Loire-Atlantique, le report des voix est dans toutes les têtes. Si le PS a devancé les Républicains ce dimanche, il peut montrer des signes d'inquiétude car les écologistes, qui sont arrivés en troisième position, ne comptent pas donner de consigne de vote.

RCA
Crédit: -

La tour n’est peut-être pas si imprenable que cela. En tout cas, si depuis quarante ans, le territoire est aux mains de la gauche, les résultats de l’élection législative partielle en Loire-Atlantique ce dimanche ont permis de relever quelques failles.


 


Une certitude : le PS devra faire cavalier seul au second tour. En effet, Karine Daniel a recueilli 30,41 % des voix, tandis que le candidat Les Républicains Matthieu Annereau totalise 23,54 % des suffrages. Et un parti tire son épingle du jeu, contre toute attente, à savoir EELV. Les Verts, portés, sans doute, par  un électorat potentiellement hostile à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, arrivent à 17,05 % des voix. Un score honorable qui ne leur permet pas d’accéder au second tour, mais qui peut tout de même faire pencher la balance. Jean-François Tallio, le candidat écologiste explique en effet qu’il ne donnera aucune consigne de vote pour dimanche prochain. 


[son1]


 



Huit communes du département (Cordemais, Couëron, Indre, Nantes, Saint-Etienne-de-Montluc, Saint-Herblain, Le Temple-de-Bretagne et Vigneux-de-Bretagne) seront appelées à retourner aux urnes dimanche prochain. Les partis espèrent mobiliser davantage : le taux d’abstention s’élevait à 74,51 % au premier tour ce dimanche.


 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA