Actualités Faits divers 

29 octobre 2015 à 9h44 par Anthony MARSAIS

Clisson : l'escroc vendait des objets inexistants sur des sites internet !

Absent à son procès, cet homme originaire de Clisson a été condamné ce mercredi à de la prison ferme. Il était en récidive.

RCA
Crédit: -

Un escroc de 48 ans a été condamné mercredi en son absence à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nantes, pour avoir vendu à trois reprises des objets inexistants sur des sites internet en l'espace de deux mois, entre août et octobre 2013, à Clisson.

 

L’individu - déjà condamné en septembre 2012 par le même tribunal pour des faits similaires commis entre 2009 et 2011 - avait ainsi détroussé de 930 € un "marcophile" - un collectionneur de marques postales, autrement dit - sur le site Delcampe.fr, en lui vendant un lot d'enveloppes comportant la flamme "très rare" de la Poste.

 

Ce père de trois enfants, qui avait également vendu sur eBay un iPhone 5 pour 525 € et un PC Dell pour 875 € sur Le Bon Coin, récupérait en fait des photos trouvées sur différents sites internet, auxquelles il ajoutait une petite présentation... Ce bénéficiaire du RSA, qui disait lors de son audition devant les gendarmes être en attente d'un emploi à Cugand (Vendée), agissait pour cela parfois sous sa vraie identité, ou en utilisant son surnom ou le prénom de son fils.

 

A l'époque, ce Clissonnais se disait aussi prêt à rembourser ses victimes, mais il a à présent "disparu dans la nature", constate la présidente du tribunal correctionnel de Nantes. Dans l'immédiat, la tour de son PC - qui avait été placée sous scellés après que les gendarmes l'aient examinée - a été confisquée par le tribunal./GF (PressPepper)

 

 

 

 

 

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA




LE SUPPLÉMENT




CONTACTER LA REDACTION