Actualités Faits divers 

29 avril 2016 à 12h45 par Hélène Hamon

Châteaubriant : mandat d'arrêt pour le jeune homme qui avait incendié le garage de son ex-compagne

Le tribunal correctionnel de Nantes a émis un mandat d'arrêt à l'encontre d'un jeune homme de Châteaubriant. En avril 2014, il avait mis le feu au garage de son ex-compagne.

RCA
Crédit: -

Un mandat d'arrêt a été émis jeudi soir par le tribunal correctionnel de Nantes à l'encontre d'un intérimaire de La Guerche-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), qui a été condamné en son absence à un an de prison ferme pour avoir mis le feu au garage de son ex-compagne, à Châteaubriant, le 12 avril 2014.

 

Cet homme de 24 ans, a également écopé de six mois de prison avec sursis et d'une mise à l'épreuve de deux ans, dans le cadre de laquelle il aura obligation de rechercher activement du travail et de suivre des soins.

 

Le prévenu - qui avait déjà été condamné à deux reprises pour des faits identiques - était passé à l'action en pleine nuit, peu après 4h du matin. Il était reparti sans alerter les pompiers, malgré la présence d'habitations à proximité, mais avait été retrouvé après s'être vanté de ses méfaits auprès de connaissances... Au final, il avait causé 15.000 € de dégâts.

 

Le jeune était également connu de la justice pour avoir demandé à un ami de pousser délibérément la voiture de son ex-belle-mère dans le portail de son garage. Deux jours plus tard, après avoir vidé une bouteille de vodka, il avait pris le volant de sa voiture avec un couteau à la main, en prévenant ses proches qu'il y allait "avoir un mort"... "Coup de chance, il a terminé sa course au fossé avant de passer à l'acte", avait rappelé le président du tribunal correctionnel.

 

Décrit comme "toxicomane" et "alcoolique" par une autre ex-compagne, il a par ailleurs refusé de se prêter à l'expertise psychiatrique qui avait été réclamée par la justice. "Ces faits sont extrêmement graves et auraient pu avoir des conséquences dramatiques", a souligné la procureure de la République, qui avait réclamé trois ans de prison, dont deux fermes. "Il n'a pas conscience des conséquences qu'aurait pu avoir son geste... C'est extrêmement préoccupant."/GF 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA