Actualités Faits divers 

12 janvier 2016 à 6h01 par Anthony MARSAIS

Bouaye : le chef d'entreprise en colère jette une chaise sur le directeur de sa banque

Il venait d'apprendre que la banque voulait clôturer son compte. Sa colère a éclaté.

RCA
Crédit: -

Un client de la Banque Populaire Atlantique de Bouaye a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Nantes à suivre un stage de citoyenneté de deux jours et demi, après avoir jeté une chaise sur le directeur de l'agence le 8 juillet dernier.

 

Le prévenu, un Nantais de 35 ans, n'avait en effet pas digéré qu'on lui annonce la clôture de son compte bancaire "pour un découvert de 600 €", alors qu'il avait bénéficié par le passé de bien plus larges facilités de paiement.

 

"J'ai eu le sentiment qu'on se moquait de moi : l'année précédente, on m'avait promis un prêt si je remboursais une facilité de caisse de 10.000 €", a tenté d'expliquer à la juge ce chef d'entreprise spécialisé dans la vente de voitures. "J'ai donc travaillé comme un dingue pour rembourser 1.000 € par mois pendant dix mois... Finalement, on ne m'a pas accordé le prêt, et en plus, on me clôture mon compte !"

 

L'homme - condamné en 2003 et 2007 à lourdes peines dans des affaires de stupéfiants - a reconnu qu'il était "hors de lui" ce jour-là, qu'il avait bel et bien "tapé du poing sur la table" du directeur, et qu'il lui avait parlé avec des mots "pas très adaptés". Il a toutefois nié avoir voulu blesser le directeur de l'agence de la Banque Populaire de Bouaye, puisqu'il a jeté la chaise en sortant, sans le viser particulièrement.

 

Reste que son comportement est "inadmissible", selon le procureur de la République. "On ne peut accepter que les relations humaines soient basées sur une telle sauvagerie", a estimé le représentant du ministère public. Le tribunal a donc suivi ses réquisitions, en le condamnant pour ces "violences avec arme"./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA