Actualités Faits divers 

24 mars 2016 à 6h04 par Anthony MARSAIS

Basse-Goulaine : il roule avec 2,4 g d'alcool dans le sang... et ses deux enfants à l'arrière

Il avait déjà été condamné en 2003 après avoir pris la fuite après un accident... Il échappe tout de même à la prison ferme.

RCA
Crédit: -

Un habitant de Basse-Goulaine a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, après avoir été contrôlé le 25 octobre 2014 porte du Vignoble au volant de sa Volkswagen Golf alors qu'il avait 2,4 g d'alcool dans le sang et ses deux enfants à l'arrière.


 


Cet homme de 34 ans a expliqué au juge qu'il avait passé la veille "une très très grosse soirée" alcoolisée avec des amis, et qu'il n'avait pas encore complètement dessaoulé au moment de son contrôle, survenu vers 15h15. Ce chef d'équipe dans les travaux publics avait aussi admis, devant les gendarmes, avoir bu "deux portos" à midi.



"C'est un taux particulièrement élevé, cinq fois supérieur au maximum autorisé... Il faut avoir une alcoolémie colossale à 1h du matin pour arriver à un chiffre pareil", lui objecte le président du tribunal correctionnel de Nantes.



Le prévenu avait en outre déjà été condamné il y a quinze ans pour des conduites en état d'ivresse, et avait même été incarcéré en 2003 après avoir pris la fuite après un accident de la route où il était sous l'emprise de l'alcool. L'ancienneté des faits lui avait toutefois permis d'échapper à la circonstance aggravante de récidive.



"La préfecture m'a déjà suspendu mon permis pendant six mois après ce contrôle... Ca a été très dur pour moi : j'ai failli perdre ma femme et mon boulot", avait-il rappelé au tribunal, pour solliciter son indulgence.



Le parquet avait réclamé pour sa part quatre mois de prison avec sursis, une mise à l'épreuve de deux ans comprenant une obligation de soins et 500 € d'amende. Le juge n'a finalement pas retenu la mise à l'épreuve, compte-tenu de "l'ancienneté des faits", mais a prononcé une amende de 500 €. La suspension de permis de conduire de six mois qui lui a été infligée sera elle sans effets : elle vient seulement couvrir la suspension qui avait été décidée par la préfecture./GF (PressPepper)

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA