Actualités Pays-de-la-Loire 

22 février 2016 à 8h09 par Anthony MARSAIS

Airbus : une "grève de riches" selon Force Ouvrière

La CGT est vent debout contre le projet de "pointage en bleu". Des débrayages sont organisés régulièrement depuis quelques semaines. Force Ouvrière évoque de son côté une grève de riches et rappelle que le projet sera indemnisé.

RCA
Crédit: -

Chez Airbus, les syndicats sont divisés. La CGT et la CFDT appellent à de nouveaux débrayages ce lundi et mardi sur les sites Airbus de Nantes et Saint-Nazaire au sujet du fameux projet de « pointage en bleu ». Si ce projet est voté, les salariés devront pointer non plus lorsqu’ils arrivent ou repartent du site mais une fois en tenue ou lorsqu’ils seront sortis de la douche en fin de journée.

 

La direction veut ainsi gagner en productivité, ce que refusent depuis des semaines CGT et CFDT. Pour la CGT, « tout ne s’achète pas au nom de la productivité. Celle-ci est assurée par un investissement quotidien des salariés. Ce projet met en évidence un manque de confiance de nos dirigeants envers les compagnons qui se démènent malgré un manque criant de moyens (notamment A350) pour tenir les objectifs. » Le syndicat appelle Airbus à des embauches « conséquentes » et à des investissements « importants » dans les moyens de production.

 

De son côté, Force Ouvrière, syndicat majoritaire, se dit prêt à signer ce projet, compensé par une augmentation de salaire et des jours de repos supplémentaires. C’est une « grève de riches » nous dit Michel Pontoizeau, délégué Force Ouvrière chez Airbus à Nantes.

[son2]

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA